04
Juin
10

Faut savoir ce qu’on veut dans la vie

L’autre jour je m’occupais d’une cliente à qui je devais faire un prélèvement de moelle osseuse. Juste avant que je lui colle le masque à oxygène sur la tronche, la cliente m’a demandé si ça allait faire mal.

Je voulus lui répondre que si jamais elle se réveillait pendant l’opération, elle n’avait qu’à crier. Mais dans un geste d’une bonté infinie, je la rassurai par un sourire angélique en lui jurant qu’elle n’aurait pas plus mal qu’une piqûre de moustique.

Elle s’est évidemment réveillée dans un bain de larmes de souffrance.

Je suis passé la voir (gentiment) pour une visite de contrôle. Elle a su retrouver un peu de dignité pour me communiquer sa douleur.

Je n’ai pas essayé de me justifier de quoi que ce soit. J’avais bien fait mon boulot. Elle avait mal, c’était normal. Un prélèvement de moelle osseuse c’est pas une opération de l’appendicite.

En sortant de la chambre, j’ai laissé échapper malgré moi un quelle connasse quand même! qui m’a immédiatement valu les remontrances des membres du corps médical présents avec moi pendant ma ronde.

Docteur! Quand même!

_ Nan mais pardon mais connasse quoi! Qu’est-ce qu’elle attendait de cette opération? Bien sûr que ça fait mal! C’est l’hôpital ici, pas le manège enchanté bordel.

_ Restez poli quand même docteur.

_ Nan mais je ne sais pas ce à quoi s’attendent les Français aujourd’hui…

J’observe effectivement que les clients sont de moins en moins courageux au moment de passer sur le billard, comme s’ils ne voulaient pas regarder la vérité en face. En même temps vu l’exemple que les Français donnent par ailleurs…

En 2007, on a voté pour Sarkozy (on au sens de nous). Sarkozy, à l’époque Ministre de l’Intérieur s’était distingué par sa volonté de nettoyer les banlieues au Kärcher pour débarrasser ses habitants de la racaille. Après son élections au poste suprême, et vu sa permissivité lexicale, il n’y avait rien de moins surprenant que de voir fleurir les expressions douteuses. Entre André Valentin et Brice Hortefeux, on a été servi. Et pourtant on crie au scandale raciste.

En sport c’est pareil. On a enfin retrouvé les bleus qu’on connait : ceux qui sont sûrs de leur fait et qui ne gagnent pas à la fin. On décroche notre billet pour la Coupe du Monde grâce à une main aux fesses honteuse de Thierry Henry… On se qualifie. Mais on crie au scandale. Comme si on pouvait se permettre d’exiger le résultat ET la manière.

Idem pour l’Euro 2016. Notre candidature était emmenée par une campagne de pub faiblarde.

Et nous faisions face à des concurrents dont les dossiers étaient solides. C’est pourtant bien nous, (nous au sens de les Français) qui allons accueillir l’Euro en 2016. Sarkozy aurait déboulé à Genève pour faire un peu de lobbying. (ce même lobbying qui nous avait fait cruellement fait défaut pour gagner les JO) Alors on crie encore au scandale.

Enfin je prends l’exemple des rescapés de la mission humanitaire remués par l’assaut des forces israéliennes lundi dernier…

Donc en gros les mecs forcent un blocus maritime, se font logiquement charger par les militaires israéliens puis crient au scandale.

Alors moi à un moment je dis merde quoi. On s’attend à quoi?

On dirait qu’on gueule après s’être pris une contravention.

On dirait qu’on se plaint d’avoir attrapé un mélanome.

On dirait qu’on est mécontente de son salaire.

Il y a des raisons à cela : soit on était mal garé, soit on s’est exposé au soleil comme une girafe, soit on est une femme.

Alors qu’est-ce qui ne va pas en France? Je ne reconnais plus mon beau pays de cocagne.

Que sont devenus nos mousquetaires? (et je ne parle pas des supermarchés)

Qu’est devenu l’esprit des Charlots?

Source : Getty Images

Publicités

11 Responses to “Faut savoir ce qu’on veut dans la vie”


  1. 1 Flameboy
    05/06/2010 à 01:42

    Je serais tenté de répondre par « DTC » mais en bon français que je suis, je dirai simplement « SCANDALE ! ».

  2. 05/06/2010 à 01:56

    Ah ouai…
    Mais déjà, comme le foot je m’en fout, rien a en dire.
    L’assaut israélien : j’étais pas sur le bateau donc, je sais pas.
    Brice Hortefeux a un prénom à la con.
    Par contre, la France va (très) mal, je ne puis qu’approuver.

    Et euh, en ce qui concerne le coup de l’opération « qui fait pas mal », j’ai presque l’impression que le docteur a pris un certain plaisir à opérer… Non?

  3. 3 Dr. Morisset
    05/06/2010 à 09:19

    On peut pas se foutre de tout comme ça.

  4. 4 Dr. Morisset
    05/06/2010 à 09:20

    VIVE LA FRANCE!

  5. 05/06/2010 à 10:14

    Traiter de « connasse » une personne angoissée par l’hôpital, à qui on a dit qu’elle ne sentirai rien (moi si on me dit que je ne ressentirai rien à une intervention médicale et qu’au final j’ai très mal, je m’inquiète), c’est tout simplement du manque d’empathie et de professionnalisme. De plus, la complainte irrationnelle du patient doit être un classique du métier (de même que la négociation âpre du prix pour un vendeur de voiture), et je pense que voir autrui comme un connard pour ce type de raison risque de vous amener à un mépris global pour vos patients.
    Pour le reste, ok, nous sommes dans la société de la victimisation, du principe de précaution et de la recherche absolue de « bien être ». Le secteur de la médecine en est d’ailleurs le principal bénéficiaire.

  6. 6 Niro
    05/06/2010 à 10:58

    Scandal, oui plutot oui!

  7. 7 Dr. Morisset
    05/06/2010 à 11:53

    Figurez vous mon cher Niro que j’ai hésité à intituler cet article de cette façon.
    Et j’ai songé insérer une image d’Angela Merkel faisant face à Sarkozy pour symboliser la frustration salariale féminine.
    Mais ça n’aurait pas fait français.

    Ce qui pose une question : ce syndrôme est-il justement franco-français?

  8. 8 Dr. Morisset
    05/06/2010 à 11:57

    Si j’ai plus le droit de me plaindre, dites le moi tout de suite.

  9. 9 EverGreen
    05/06/2010 à 14:45

    Vous auriez pu lui filer autre chose que du paracétamol comme antalgique pour une fois non?

    Je veux bien comprendre que c’est la crise mais bon…

  10. 10 sarah
    05/06/2010 à 20:52

    t’as plus le droit de te plaindre

  11. 06/06/2010 à 23:07

    si, avec de la volonté.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès