10
Juin
10

Des fourmis et des Chinois.

Il est recommandé de faire des pauses dans le boulot pour couper avec le stress. Moi personnellement j’aime bien m’aérer la tête dans le parc qui jouxte l’hôpital. Le contact des enfants qui piaillent dans tous les sens me rafraichit.

J’observais un petit garçon faire des châteaux de sable avec son seau. Il était là, si appliqué, si mignon… il me redonnait envie d’avoir confiance en la vie. Le tableau était tout simplement magnifique.

C’était beaucoup trop beau.

Aucune chance de me laisser attendrir par ce merdeux!

Comme un esclave au service du chaos, je décidai de faire ce que je fais de mieux : tout saloper.

Je m’approchais du gosse.

Salut petit, ça se passe?

_ Bonjour Monsieur.

Déjà le gosse qui parle aux inconnus quoi…

(faussement intéressé) Qu’est-ce que tu fais? Tu fais des châteaux de sable?

_ Nan monsieur, je regarde les fournis.

_ On dit fourmis bonhomme… C’est vrai que c’est beau. Regarde cette fourmilière. Quel merveilleux ouvrage de ténacité et de collaboration. C’est impressionnant n’est-ce pas? Il y a un parallèle évident entre ces insectes et nous. Là en l’occurrence comme y’a beaucoup de fourmis, on pourrait dire que c’est la Chine.

Ces fourmis ont bâti une véritable société, avec un projet social et sûrement un parti socialiste. Quel merveilleux accomplissement en tout cas. Toute cette mécanique au sein de laquelle chacun a sa place. Regarde cette fourmi qui fait du Vélib… et cette fourmi qui fait des heures sup au bureau. C’est le miracle de la vie bonhomme!

La gamin était en train de boire mes paroles… J’aurais pu lui proposer n’importe quoi. J’aurais pu lui proposer qu’on aille se baigner tout nus dans la rivière, il m’aurait suivi jusqu’au bout du monde.

Une fois que je l’ai senti vraiment bien en confiance…

BANG!

J’ai violemment détruit la fourmilière.

Et ça tu vois gamin, c’est l’apocalypse.

La terre avait tremblé. Le petit Jean Claude avait été choqué par la violence de l’impact. Je tentai de le rassurer.

Attends, n’aies pas peur, j’ai fait ça pour te montrer que notre vie n’a pas de sens.

Il comprenait rien de ce que je racontais. Je voyais les larmes frapper à la porte de ses yeux. Je devais éviter le pire.

Attends! Chiale pas. C’est pas grave si j’ai buté plein de fourmis, des Chinois y’en a des milliards. Et pis dis toi bien une chose mec, si on fait rien les Chinois ils vont nous bouffer tout cru un jour.

Putain regarde moi cette saloperie… j’ai des Chinois plein la main!

Sa mère a déboulé en furie.

Ouiiiii qui êtes vouuuuus? Ça va paaaaaaaaaas? Vous êtes complètement con!

Je trouvai sa remarque injuste.

Pardon madame, mais tout ça c’est super subjectif. Vous me connaissez à peine et vous me traitez de con. Ma mère par exemple pourrait vous dire que j’ai un très bon fond.

Des gros cons qui ne sont pas comme ça (comme moi), y’en a plein dans le monde. Prenons Domenech par exemple. Je pense qu’Estelle Denis, quand elle le regarde, elle ne visualise pas le quart du potentiel de connerie que des milliers de Français lui accordent pourtant.

Par contre je me dis que dans le fond, si les gros cons ne le sont pas, personne n’est vraiment con. Du coup tout le monde peut se permettre de l’être. Oui mais alors quid des règles de la bienséance?

Ma tête faisait des ratés.

Et malheureusement le constat était bien accablant : le gamin chialait, sa mère était en pétard, moi j’étais pas plus avancé et les fourmis étaient mortes.

Au final, c’est Emilie Nefnaf qui résume sûrement mieux que moi toute la contradiction de l’être…

Source : Getty Images

Publicités

10 Responses to “Des fourmis et des Chinois.”


  1. 1 Yannick
    10/06/2010 à 22:38

    Avec les photos que tu prends et ton envie de voir des enfants gambader pour aller mieux, je soupçonne un pédophile au fond de toi.

  2. 10/06/2010 à 22:40

    Il est juste de dire que la Chine est une fourmi, tout comme l’Europe est la cigale.

    Sauf que, s’il faut pousser la comparaison et faire état d’une version différente de celle de la Fontaine, quand la cigale va demander de la nourriture à la fourmi, la fourmi l’encule sec.

  3. 3 Dr. Morisset
    10/06/2010 à 22:41

    Ce commentaire est un peu navrant.

  4. 4 Dr. Morisset
    10/06/2010 à 22:41

    Ce commentaire l’est beaucoup moins.

  5. 10/06/2010 à 22:49

    J’ai oublié de dire que la fourmi est généralement turque.

    Ca se voit, elle a une grande bite (pour enculer c’est mieux).

  6. 11/06/2010 à 23:00

    oh, Morisset et ses leçons de vie… ( imbiber de B.Werber) (??)
    Je n’ai qu’une chose à ajouter : « la connerie est la décontraction de l’intelligence » mon ami.

  7. 8 michelis
    13/10/2010 à 14:49

    et oui les nouveaux cons de colonialistes sont bien ces cons de chinois.plus con qu un chinois ccest deux chinois. le camion de cerveaux qui devait livrer c est arreté a la frontiere chinoise.d ailleurs ils vont se casser la gueule dans pas longtemps.deja ils ont pris une branlée avec les viet namiens (que j adore d ailleurs)vu la haine qu ils ont apres les cons de chinois

  8. 9 Dr. Morisset
    13/10/2010 à 14:51

    Je crois qu’on peut affirmer de manière parfaitement légitime que y’a rien de plus con qu’un chinois.

  9. 10 michelis
    13/10/2010 à 14:53

    selcouque ca alors c est bien chinois .tu na rien compris a la fontaine c est vrai que le deuxieme degré pour un chinois c est tres tres tres loin de ton cerveau de libellule


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès