15
Juin
10

On aurait pu le parier en ligne

Je me targue d’être un docteur polyvalent. Même s’il ne s’agit pas de ma spécialité, la psychologie est au cœur de mon métier. L’autre jour j’étais avec une cliente qui s’inquiétait du fait qu’elle n’avait plus ses règles. Je me lançais avec beaucoup de tact dans une explication délicate à base de métaphores pour la préparer à une terrible révélation.

Elle devança mon diagnostic.

Laissez moi deviner! Je parie que c’est la ménopause.

Cette vieille taupe avait misé juste : elle était ménopausée jusqu’à l’os.

Elle accusait logiquement le coup. Une femme ménopausée perd quasiment sa raison d’être.

Comme un footballeur à qui on annonce qu’il ne pourra plus jamais jouer au foot.

Comme un ouvrier spécialisé à qui on annonce qu’il ne pourra plus jamais porter de palette.

Mais elle m’avouait que ce qui l’ennuyait le plus dans tout ça, c’était sa fièvre de parier sur tout sans arrêt.

Ça ronge ma vie docteur.

_ Vous en faites pas un peu beaucoup là?

_ Nan je vous assure.

_ Écoutez, s’il y a bien un truc très humain, c’est de toujours vouloir tout savoir à l’avance. Si on était des animaux ça serait sûrement plus simple…

Mais nous sommes curieux par nature. Prenez Adam & Eve…

Repensez à Retour vers le futur 2…

Colombo c’était son boulot.

Miser juste procure une sensation de pouvoir infini sur les éléments : on savait. Alors gagner de l’argent en misant juste… c’est le rêve de tout homme. D’ailleurs c’est ce qu’ont bien compris les sites de paris en ligne. Si les clubs se frottent tous les mains en voyant la manne d’argent frais arriver dans leur caisse, on peut se poser la question fondamentale de l’éthique dans le football. Car les enjeux vont gonfler. Et plus que jamais les joueurs seront tentés de lever le pied contre un gros chèque.

La légalisation des jeux en ligne est d’autant plus dangereuse que nous sommes absolument nuls en pronostics en France. Mais l’appât du gain facile, et l’illusion de maitrise nous rendent complètement dépendants, voire débiles. C’est pour ça que l’Église condamne les jeux d’argent. Les curés l’avaient compris.

Encore une fois, si les curés avaient été des animaux, ça aurait été plus simple.

Mais ce qui est le plus regrettable dans cette histoire, c’est que nous sommes littéralement assommés de pub pour ces différents sites de paris en ligne : Bet Click, Bwin, le PMU, Eurosport Bet… Ça me rappelle l’époque insupportable où plein de marques nous incitaient à appeler des inconnus dont nous ne connaissions pas le numéro.

Impossible de regarder la coupe du monde peinard sans subir le matraquage publicitaire concernant les sites de paris en ligne. Et je ressens le peu de considération des hommes du marketing pour des docteurs comme moi. J’ai parfois l’impression qu’on me court après comme si j’étais un poulet. On me regarde avec des yeux qui se lèchent les babines. Et une fois qu’on me tient, on ne me lâche plus.

On me promet que je vais retrouver plein de potes, que ça va être le paradis…

Sauf que moi je sais comment ça se finit ces conneries hein :

Moi je veux le crier fort : JE NE SUIS PAS UN POULET!

La cliente me regardait médusée.

Pardon docteur mais je crains de ne pas avoir tout compris.

_ Bon allez foutez moi le camp d’ici. C’est pas compliqué hein : vous ne pourrez plus jamais porter la vie de toute façon. Par contre vous pouvez faire un chèque avant de partir. 80 euros. ALLEZ HOP!

Je passai en salle d’attente pour la cliente suivante :

Madame Vuzela… Christine Vuzela?? Elle est pas là? Personne n’a vu Vuzela?

Source : Getty Images

Publicités

17 Responses to “On aurait pu le parier en ligne”


  1. 1 lololebreton
    15/06/2010 à 23:54

    un article deceptif, peut etre meme le moins inspiré de ceux que j’ai pu lire.

    Trop d’illustrations tuent l’illustration, trop de jeux de mots tuent le jeu de mots, aucune blague raciste, bref, j’attends le prochain article avec impatience pour signer un reveil…sinon je ne parierai pas cher de ta peau (de poulet)

  2. 2 Dr. Morisset
    16/06/2010 à 08:18

    La ménopause est un sujet qui concerne 100% des femmes aujourd’hui. Si tu n’es pas une femme et que tu ne paries pas en ligne, il est vrai que les implications de cet article peuvent potentiellement te passer au dessus du kouign aman.
    Notons quand même une blague gigantesque sur le Vuvuzela en fin de billet.

  3. 3 MarieShani
    16/06/2010 à 09:19

    bof… moi qui suit concernée par l’occurence temporelle je m’attendais à bondir de mon fauteuil, à sourire en grinçant des dents…non à part la dernière patiente défaillante…
    A refaire !

  4. 4 Dr. Morisset
    16/06/2010 à 12:37

    Moi je me rappelle que dans les années 60, aucun lecteur de blog ne se permettait de commenter un article par un « bof ». Il y avait beaucoup plus de respect. Aujourd’hui on se fout de tout.
    Les choses ont bien changé…

  5. 5 Carabosse
    16/06/2010 à 21:12

    L’information capitale à retenir de ce billet, c’est que quoi qu’il en dise, le docteur est parfaitement convainquant dans le rôle du poulet à la cuisse dodue.
    Miam.

  6. 6 Boby
    16/06/2010 à 21:17

    C’est clair.
    C’est un peu comme si, à la fin d’un repas, un invité se permettait de te dire « Bof, ton poulet était trop cuit Morisset! »…
    tout se perd mon bon docteur, tout se perd…

  7. 7 Dr. Morisset
    17/06/2010 à 07:42

    Carabosse, tu es un fée.
    (Es-tu une fée du logis aussi ou pas du tout?)

  8. 8 Dr. Morisset
    17/06/2010 à 07:49

    Je pense que si j’avais été meunier, il y a des personnes sur terre qui auraient été capables de me sortir que mon moulin va trop vite. (ou trop fort)
    Chienne de vie tiens.

  9. 9 Eric
    17/06/2010 à 19:21

    Je confirme : on est nul en pari. J’y connais rien en foot et à chaque fois qu’on fait des paris au boulot je suis dans les 3 gagnants, en ayant répondu au hasard ou selon des critères autres (ex : les Danois viennent du froid, en Afrique du Sud ils tiendront jamais la chaleur).

  10. 10 lololebreton
    17/06/2010 à 21:25

    sauf qu’en Afrique du sud, c’est l’hiver en ce moment !
    donc eric, j’ose poser la question : es tu meilleur en foot ou en geographie?

  11. 17/06/2010 à 22:57

    Et si les joueurs de l’équipe de France avaient été des animaux?

    Cela dit je me ferai bien un DrMorisset Frites.

  12. 12 anaïs
    20/07/2010 à 15:47

    Moi je suis outrée d’entendre traiter de « vieille taupe » une femme ménauposée. Scandale ! (tu opères dans quel coin Doc ? que je pense à t’éviter quand mon tour viendra… )

  13. 13 Dr. Morisset
    20/07/2010 à 16:44

    Sans faire de parallèles avec les théories d’un Allemand à moustache, il faut quand même bien reconnaître qu’une femme ménopausée est une sous-femme. En fait si on veut être précis c’est plus vraiment une femme.
    Il faudrait trouver une nouvelle nomenclature.

  14. 14 anaïs
    20/07/2010 à 17:12

    Sous femme, sous femme… Il paraît que l’apparition des symptômes comme les bouffées de chaleur s’explique parce que le corps essaye de compenser ses dysfonctionnements par une suractivité du cerveau !

    Il m’est arrivé de rêver que, suivant le phénomène d’évolution, la qualité des spermatozoïdes des hommes entre 40 ans et 50 ans n’étant plus suffisamment bonne, ceux-ci voyaient leurs testicules se réduire à la taille d’une crotte de lapin ^^

  15. 15 anaïs
    20/07/2010 à 17:20

    Bien sûr, le cerveau est rarement considéré par les hommes pour définir la femme !!!

  16. 16 Dr. Morisset
    20/07/2010 à 18:42

    ça relève du fantasme!

  17. 17 anaïs
    20/07/2010 à 19:33

    C’est du sadisme ^^


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Les articles à succès