23
Juin
10

à la française

Suite à la débâcle française en Coupe du Monde et l’ultime geste d’orgueil déplacé de Domenech qui a refusé de serrer la main d’Alberto Pareira à la fin du match, j’ai décidé d’aller faire la paix avec mon collègue, le professeur Meirelles.

Le professeur Meirelles est un collègue avec lequel j’ai eu quelques différents par le passé. Je l’approchai en faisant l’effort de parler sa langue maternelle.

Meirelles? Tudo bem?

Je fis mon petit effet… il me sourit.

Je peux m’asseoir?

_ Bien sûr.

J’essayais d’être aussi formel que possible.

Meirelles, j’ai vu le match, j’ai vu Domenech vexé comme un pou et son attitude m’a profondément déplu… ça m’a fait penser à nous et à aux différents qu’on a eu par le passé. Je me suis reconnu dans cet entraineur d’un pays qui perd. Je sais que j’ai le pouvoir de changer les choses. Alors aujourd’hui Meirelles, je viens te voir pour faire la paix avec toi.

_ Mais pas de problème, assieds toi.

Il avait l’air facile. Son hypocrisie me sortait par les trous de nez. Je me forçais néanmoins.

Quelle histoire cette coupe du monde quand même… Je repense à Anelka et son air nonchalant. Il se fait tirer dessus mais je me demandais si finalement on pouvait lui reprocher quoi que ce soit. Ce mec en a rien à foutre de rien, et je crois que finalement c’est pas plus mal. Quand tu vois qu’aujourd’hui, un footballogue commente la coupe du monde sur Canal+. Quand tu vois qu’Abidal ne veut pas jouer le dernier match parce qu’il n’est pas à 100%. Quand tu vois que Liliane Bettencourt modère sa fraude fiscale en arguant qu’elle est l’une des première contributrice à l’impôt du pays avec 400 millions payés sur 10 ans (alors que ça ne représente que 0,5% de sa fortune personnelle estimée à plus de 10 milliards d’euros…)

_ Et?

_ Et ben je me demande ce qu’on peut respecter aujourd’hui.

_ Nan mais tu peux pas dire ça quand même. En plus tu mélanges tout.

_ Oh c’est sûr que vous êtes bien partis pour la gagner. En même temps, quand on joue avec deux pays c’est plus facile… (cf le Portugal et le Brésil)

_ Euh…

_ Mais tu vois moi je regarde tout ça avec un peu de recul, et tu vois c’est sûr qu’on se dit que c’est que du football… mais quand même, ne minimisons pas non plus à outrance. Je veux dire merde. C’est du football justement! Non? Je veux dire, tu vois ce que je veux dire?

_ Tu sais Morisset, je vais te décevoir, je ne suis pas très fan de football. Je suis plutôt fan de fado.

_ (peu convaincu) Mouais… En tout cas tu parles vachement bien ma langue.

_ Morisset, je ne te suis pas. Je suis un Portugais de la 4e génération. Je suis né à St Maur.

_ Écoute Meirelles, t’es pas obligé de me prendre de haut comme ça. C’est pas parce que vous êtes forts dans le bâtiment et que vos femmes font très bien le ménage…

_ Morisset, c’est fini tout ça.

_ Ouais enfin bon tu vas pas me faire croire que vos femmes sont pas poilues hein.

_ Morisset, tu ne me sers que des poncifs. J’ai l’impression que tes pensées sont les prisonnières de clichés immuables.

Quel con, mais quel con! Ce mec ne m’inspirait que de la connerie. Je trouvais la formule assez belle pour pouvoir la lui dire avec dédain.

Tu sais quoi Meirelles? Tu ne m’inspires que de la connerie. Et pourtant j’ai du respect pour ta communauté. Mais sérieux, je crois qu’on ne pourra jamais s’entendre. La paix est impossible.

Je quittais la pièce le menton haut, l’honneur sauf. Vive la République.


Publicités

8 Responses to “à la française”


  1. 23/06/2010 à 23:50

    Quelle pilosité ! (j’ai peur… et j’aime pas le foot, comme Meirelles, quoi)

  2. 25/06/2010 à 14:04

    Moi j’aime le bien le foot 🙂

    Et… euh… ai-je le droit d’ajouter que je soutiens haut et fort l’équipe du Portugal?!

  3. 3 Dr. Morisset
    25/06/2010 à 14:09

    Tu as malheureusement ce droit. Mais tu es invitée à donner les raisons de ce soutien.
    (Les origines portugaises ne seront pas considérées comme une raison suffisante.)

  4. 4 Carabosse
    25/06/2010 à 18:02

    Ronaldo est une raison suffisante.
    Encore une fois, miam.

  5. 5 anaïs
    15/07/2010 à 15:38

    Eh bien. Jamais lu de pareille… tu appelles ça comment ? de l’auto-satire ?!

    PS : La femme velue… Encore une image qui se vit ?!!!

  6. 22/06/2011 à 08:36

    Et dodo qui va passer à l’étoffe des champions, « quel merde » dixit l’extrait vu à la télé 😉

  7. 7 Dr. Morisset
    22/06/2011 à 09:48

    Je crois que l’étoffe de Domenech, c’est de l’acrylique. Et il ne faut pas l’amener au pressing.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès