27
Oct
10

Je Freche le faux

Je crois que ce serait une erreur que d’affirmer que ma génération n’a pas été marquée au fer rouge par quelques grosses productions cinématographiques nationales. Je fais ici référence à quelques répliques fameuses qui auront permis aux moins drôles d’entre nous de dissiper les doutes quant à leur manque de créativité humoristique lors de diners mondains.

Je pense notamment au « c’est okay! » dans les Visiteurs ou au « vous ne voulez pas un whisky d’abord? » de la Cité de la Peur et qui ont été répétés des années jusqu’à l’épuisement par des perroquets sans humour.

Néanmoins tout ça n’est rien à côté de la responsabilité énorme des Ricains. Car si Hollywood nous a légué les chewing-gums éponymes, ils nous ont aussi laissé quelques bonnes répliques pourries. Beaucoup vouent par exemple un véritable culte à Star Wars.

Je me sais lu par des collègues. Je ne trahis pourtant pas un secret professionnel en affirmant que peu de médecins n’ont jamais prononcé ces mots sacrés au cours d’un accouchement…

Encore aujourd’hui on court après tout ce qui fait référence de près ou de loin aux États-Unis. J’ignore pourquoi. Par exemple à l’hôpital en ce moment, la tendance est à parler avec l’accent amerloque…

Me coltiner des petits merdeux comme Fougerouse ne m’enchante pas plus que de voir que Michael Jackson n’est pas mort depuis 2 ans qu’on part déjà à la recherche de son successeur sur W9

J’ai beaucoup de respect pour l’artiste, mais je note simplement que Claude Nougaro est mort depuis plus longtemps qu’on n’en a même pas fait une soirée spéciale dans Star Academy… De toute façon, la Star Academy n’est pas une référence. Elle a pourri nos plus belles chansons françaises. On avait des grands classiques et on a laissé des jeunes ignares imbibés de culture US tout saloper.

Je ne peux plus penser à « l’Orange du Marchand » sans voir Michal

Je ne peux tout simplement plus fredonner « Diego libre dans sa tête » sans entendre Georges-Alain.

Moi je me demande bien ce que Georges Freche aurait pensé de tout ça.

Parce que Georges Freche il savait appeler un chat par son nom. Si on a beaucoup rendu hommage au maire visionnaire, moi j’aimerais ici parler du pote de Louis Nicollin, de l’homme au parler vrai, de l’homme du cru, du personnage haut « en couleur » si j’ose dire.

Adepte de la provocation…

Des gens intelligents, il y en a 5 à 6 % ; moi je fais campagne auprès des cons.

Il ne se distinguait pas par ses idées. Son charisme faisait souvent le reste.

Il s’est rendu coupable de sorties quelque peu douteuses, sur la catholicité de la tronche de Fabius par exemple. Il disait souvent ce qu’il pensait à des moments où il faut savoir fermer sa gueule. (ce dont les Français raffolent)

Il pensait être dans le vrai. (ce dont les Français sont convaincus)

Disons simplement que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire…

Il faisait vivre tout un écosystème : du Parti Socialiste à Roland Courbis en passant par Yves Calvi. Georges Freche parti, on est en droit de se demander qui va faire avancer la caravane et ce que va devenir l’art français de la polémique. Qu’on se rassure, la France compte encore de belles marques pour nourrir les débats les plus passionnés…

Avec sa disparition, c’est malgré tout une certaine idée de la France qui s’envole. Une France au nez rougi par le pinard et dont l’haleine sent bon le Mont d’Or. Une France qui n’est pas aseptisée. Une France qui sent bon les chiottes sur l’autoroute du Soleil.

Crédit : Getty Images

Publicités

4 Responses to “Je Freche le faux”


  1. 1 corrine
    27/10/2010 à 18:01

    « C’est c’lââ oui. »

  2. 2 Thomas
    28/10/2010 à 14:52

    je note que c qd mm un Polonais qui l’a volé, cette fichue orange…

  3. 3 Dr. Morisset
    30/10/2010 à 09:56

    Vous faites partie de cette génération contaminée à jamais…
    Ma main à couper que vous avez replongé avec « les Bronzés 3 ».
    MA MAIN A COUPER LE BEURRE.

  4. 4 Dr. Morisset
    30/10/2010 à 10:00

    A un moment je suis bien content que quelqu’un le remarque quand même.
    Si je pouvais « liker » ce commentaire, je le ferais volontiers.
    J’écris d’ailleurs ces lignes avec le pouce en l’air en forme d’adhésion avec ton propos.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès