21
Déc
10

La vie n’est pas un film pour enfants

Depuis que ma femme s’est barrée, j’ai du m’habituer à vivre avec quelqu’un d’autre au quotidien :

la douleur

Au début c’est relativement pénible. Le soir tu te couches elle est là, tu vas aux toilettes le matin elle est toujours là. Tu vas faire les courses t’as mal, t’es avec un client t’as toujours mal. Et puis au bout d’un moment, la douleur tu t’y habitues. Au bout d’un moment la douleur tu la sens plus.

J’ai encaissé. Je me suis imperméabilisé au mal, devenant un monstre sans même m’en apercevoir.

Ça commence comme ça : on se forge cette fameuse « carapace ».

J’me suis pris pas mal de coups dans la vie, il a fallu que je me construise une… CARAPACE.

Prenons l’exemple de cette tortue, elle a l’air heureuse…

Il ne s’agit que d’une façade. La réalité c’est que la tortue est triste. Elle joue un « rôle ».

On se protège. On ne s’amuse plus de la neige, on se moque des SDF, on navigue entre cynisme et sarcasme. On s’insensibilise par la force des choses.

Ah si seulement j’avais pu compter sur des amis bien intentionnés…

Ou sur ma mère aimante…

Mais que dalle! On est seul dans ces moments là. Je n’ai pu compter que sur moi-même.

Je m’enfonçais dans ma grisaille.  Et la vérité c’est que ça m’a foutu la trouille. J’ai eu la présence d’esprit de me dire que les monstres insensibles finissaient souvent seuls à la fin du film. Et finir seul = pas moyen. Les mecs qui jouent les durs à dire qu’ils s’en foutent de finir tout seuls c’est (aussi) dans les films. Finir seul en vrai, c’est nul à chier.

Pour éviter ce problème, j’ai décidé de faire des petites choses pour forcer un peu ma nature, réveiller ma sensiblerie. C’est dans ce but secret que je vais voir du cinéma pour enfant.

Le week-end dernier je suis allé voir MegaMind.

Tout va pour le mieux dans la vie de MegaMind tant qu’il a MetroMan pour lui botter le cul. Pas de méchant sans gentil. Une pincée de Yin, un soupçon de Yang. Ça fonctionne. Jusqu’au moment où le steak au poivre perd de sa saveur lorsque MegaMind pense (à tort) avoir tué MetroMan

S’il s’agit d’un film agréable à regarder (à la différence de Skyline qui fait la promotion des ampoules LED), à la morale facile. On comprend cependant assez vite que le désarroi de MegaMind ne vient pas tant de la supposée disparition de MetroMan, mais plutôt du fait qu’il n’arrivera jamais à emballer la gonzesse.

C’est là que j’ai compris. L’homme cherche son équilibre… et au sein de cet équilibre, il cherche à se taper la gonzesse.

Le problème évidemment c’est qu’il n’y arrive pas.

Dans MegaMind, c’est l’homme tout entier qui est incarné à travers différents personnages :

  • MegaMind en héros moderne : Il a tout pour plaire mais sa méchanceté et sa couleur bleue le condamnent à la solitude
  • Bernard en geek : Un rat de bibliothèque sans une once de fantaisie, incapable d’intéresser la femelle
  • Hal en loser : Un gros lard sans une once de charme, lourd, incapable d’exciter la femelle
  • MetroMan en gay : Un sauveur fainéant, incapable d’assumer l’appétit sexuel de Roxanne, il se met en marge de la société

Faut relire Julio Iglesias! La femme est la raison centrale de la tragédie masculine. (avec la chute de cheveux) Ce qui me renvoie d’ailleurs à mon propre malheur et mon besoin de trouver une compagnie pour finir mes vieux jours.

Plus j’y réfléchis, plus je me dis qu’un jour prochain, il faudra que je trouve une alternative.

Crédit : Getty Images

Publicités

8 Responses to “La vie n’est pas un film pour enfants”


  1. 1 corrine
    21/12/2010 à 09:25

    La vie n’est pas un film tout court.
    Ou alors le scénariste est souvent un bel enfoiré à l’esprit retors, le metteur en scène un vrai pervers qui n’y connait rien aux émotions, encore un « même-pas-mal » qui distribue mal les cartes pour se venger. Pourquoi pas …

    « J’me suis pris pas mal de coups dans la vie, il a fallu que je me construise une carapace. » => LA phrase que je n’ai jamais dite et que je me refuserai toujours à dire à quiconque. Un vrai couperet, au risque d’avoir à adopter un chien-de-chevet au final… idée flippante, je confirme.

    ( Levez le nez il y a une « total éclipse » dans votre ciel d’ici une heure.De lune.
    Rimbaud et Verlaine par-dessus les toits, faites un voeu; par contre, jamais lu Julio Iglesias mais sans vouloir critiquer, c’est la même tragédie pour tous.).
    Demain sera parfait,dr.

  2. 2 Boby
    22/12/2010 à 14:49

    Moi ce qui m’attriste c’est que le Dr soit allé voir un dreamworks… c’est pas gégé les dreamworks.

  3. 3 Feel
    23/12/2010 à 13:31

    Ah cher docteur, je suis presque déçu, allons votre narcissisme vous fait défaut en cette période de fêtes mais il prendra un nouvel élan j’en suis certain.

  4. 4 Dr. Morisset
    23/12/2010 à 15:52

    Boby tu as pris l’enfant qui était en toi, tu l’as violé, tu l’as mis dans un sac poubelle et jeté dans la rivière…
    (combien de fois le poids stp Boby?)

  5. 5 Dr. Morisset
    23/12/2010 à 15:53

    Ouais il faut espérer que je revienne fort pour les fêtes.

  6. 6 Boby
    23/12/2010 à 21:29

    Non, rien de tout ça mais je préfère pixar. Tous les pixar sont mieux que les DW… Toy Story, les indestructibles, up, wall-e, j’en passe et des meilleurs!

  7. 25/12/2010 à 21:28

    Les poissons rouges, c’est sympa aussi.

  8. 8 Dr. Morisset
    26/12/2010 à 19:06

    Les oiseaux bleus aussi.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès