02
Jan
11

La gueule de boite

Je finissais 2010 sur les rotules, la faute à des clients rares et de plus en plus difficiles… A l’aube de 2011, je me posais de plus en plus de questions sur ma valeur ajoutée. Juste avant de partir, le directeur est venu me voir…

Morisset, je vous observe depuis un certain temps.

Salaud d’UMP. Enfoiré de fasciste!

Je sais que vous vous posez des questions. Vous avez votre business de votre côté, ça ne me pose pas de problème car vous avez toujours été loyal envers cet hôpital.

Putain ça partait moyen.

Morisset, ce que j’essaie de vous dire je crois c’est que vous êtes mon meilleur élément.

Ce gros con était en plein en train de me flatter. Je le regardais dans les yeux, genre poker face, mais je savais qu’il cachait une paire d’As dans sa poche…

Écoutez Morisset, j’ai besoin de vous ce soir.

Tiens donc.

Morisset, nous avons été mis en alerte. Il a été reporté que les jeunes n’ont pas une attitude saine en boite de nuit, au niveau de tout ce qui est bactérien.

Il nous a été demandé d’envoyer nos meilleurs praticiens dans certains clubs jugés « sensibles » afin de veiller à la sécurité des jeunes. Vous serez en civil. Votre mission consistera simplement à vous assurer que tout se passe conformément aux normes sanitaires. Je sais que c’est une tâche relativement difficile…

Je ne vous demande pas ça de gaité de cœur soyez en sûr. Mais sachez aussi que je saurai me souvenir de ce service…

Il plaça son index sur sa tempe puis s’en alla tel Brando.

Je n’ai pas vraiment eu d’autre choix que de me rendre compte de la situation sur place…

Et j’ai vu la jeunesse de France s’abandonner le soir du réveillon.

Des mouvements de hanches, des décibels, et beaucoup trop d’alcool

Je fus d’abord réconforté par cette manifestation de bonheur où la religion et le portefeuille semblaient ne plus avoir de valeur. (pour peu que vous ayez réussi à rentrer) Et puis j’ai vite été rattrapé par le pathétique de cet abandon.

Les yeux étaient vitreux, ça dégueulait dans tous les sens. Au début je me suis senti un peu inutile au milieu de tout ce merdier. Je n’allais pas non plus nettoyer la gerbe, je ne suis pas infirmier hein.

Et puis j’ai compris que le Directeur avait cherché à m’envoyer un message en tant que professionnel. J’ai compris qu’en tant que Docteur j’étais l’état providence des gens qui font la fête, le garde fou des branleurs. Et j’ai compris qu’il allait falloir aider ceux qui en avaient besoin. Parce que cette jeunesse dorée aux airs de fête elle est triste dans le fond. C’est pour ça qu’elle picole plus que de raison. Et mon boulot c’est de les épauler. Un peu à la manière de ce qui se passe en Angleterre où des marques ont décidé de redonner un peu à tous ceux qui les ont aidé à s’engraisser (tout en s’engraissant) sous forme de chèques discount pour des salles de sport.

Ma mission c’était d’initier les fêtards au concept de modération.

Malheureusement mon discours de sobriété a reçu un accueil mitigé.

J’ai tenté d’évangéliser un maximum jusqu’à ce que je me fasse virer par un videur parce que j’importunais les clients au bar.

J’ai fini la nuit sur ce constat d’échec aussi dur que le trottoir sur lequel mon gros cul était assis. Je n’étais plus sûr de rien finalement. Le Directeur avait-il voulu me remotiver? Ou avait-il simplement cherché à me mettre face à ma connerie?

Nous n’étions pas encore lundi et j’avais déjà mal à la tête…

Crédit : Getty Images

Publicités

3 Responses to “La gueule de boite”


  1. 1 V
    04/01/2011 à 13:39

    Parce que c’est le boulot des infirmiers de « nettoyer la gerbe » ??

  2. 2 Dr. Morisset
    04/01/2011 à 15:13

    Je ne voulais pas heurter la sensibilité des uns et des autres…
    C’est surtout le boulot des infirmièrEs en fait.

  3. 04/01/2011 à 22:58

    Le vrai problème des jeunes, c’est qu’ils ont des foies de tapettes.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès