30
Jan
11

Ça va vous couter un bras!

Balavoine aurait voulu être un artiste pour pouvoir faire son numéro, moi j’aurais voulu être pédiatre pour soigner les enfants. J’ai bien quelques jeunes qui viennent me voir de temps en temps mais pas assez à mon gout. J’aime bien m’occuper des jeunes. Ce sont souvent des bons moments, ils sont sont souriants. Ils sont curieux. Ils ont la fraicheur de leur innocence.

Encore que ces derniers temps, force est de constater que les gosses deviennent de plus en plus comme leurs parents, c’est à dire cons.

Par exemple, l’autre jour j’en ai reçu un qui n’a pas voulu payer à la fin de la consultation sous prétexte qu’il trouvait que c’était trop cher!

C’est quoi ces manières? Si on n’est pas content de son Quick N’Toast, on fait son intoxication alimentaire dans son coin, mais on paie au préalable! Le gosse n’avait même pas 15 ans certes, mais il avait l’air d’avoir largement les moyens. Et puis y’a souvent les parents derrière.

Qu’est-ce qu’il faut que je fasse moi? Je fais payer d’abord? On finira par en arriver là un jour…

Je crois que les jeunes n’ont plus le sens des valeurs. J’irais même plus loin en affirmant que les jeunes n’ont plus le sens du sacrifice. La génération du gratuit attend que ça lui tombe dans la main.

Dans ce contexte, 127 hours, le dernier film de Dany Boyle apparait comme une petite révolution.

127 hours c’est l’histoire (vraie) de Aron Ralston (James Franco), qui est une sorte d’abruti passionné d’aventure extrême. Le mec qui n’en a jamais assez. Le connard avec qui on ne va pas au ski.

Il part faire le fou dans les canyons de l’Utah. Il est tout seul parce qu’il n’a évidemment besoin de personne. Sauf qu’il finit par faire une connerie, il tombe dans une crevasse et une pierre lui retombe dessus, lui bloquant le bras.

Il va passer 127 heures dans sa caverne avant de devoir se couper le bras afin de pouvoir se dégager.

La liberté lui aura coûté son bras.

Mais aujourd’hui il est en vie, et il a le sourire. (à gauche)

Il continue de faire de l’escalade.

Il écrit même des livres (de l’autre bras bien sûr)

Il y aura toujours des mauvaises langues pour dire que s’il sait ce que coute la vie  c’est parce qu’il est juif.

Mais ce serait faire le jeu du Front National de Marine Le Pen. Qui plus est ça nous éloigne complètement du propos initial qui est que plus rien n’a de prix.

Alors que c’est pas le cas. Et l’histoire d’Aron Ralston nous le rappelle.

La vie a un prix : parfois un avant bras.

Et Aron Ralston n’a pas hésité à se le couper. (enfin il a hésité 127 heures quand même)

Ça fait du bien de voir des films comme ça qui célèbre un peu l’esprit de Rocky : Il faut en chier pour y arriver.

L’exploit ne nait que dans le dépassement de ses limites.

Les handballeurs français en savent quelque chose aussi.

Y’a pas de lumière sans tunnel.

Alain Chamfort devrait s’en inspirer. Lui qui condamne le téléchargement illégal… et bien qu’il bouge un peu son cul de derrière son micro pour donner l’envie aux jeunes de payer pour ses chansons!

C’est un message que j’ai envie de faire passer aux clients qui trainent des pieds aussi. Je vois les mecs au cabinets, ils sont un peu comme Aron Arlston. Au début ils refusent d’admettre qu’ils sont coincés avec leurs germes. Il se débattent. Ils racontent n’importe quoi. Ils boivent leur pisse. Mais ils finissent toujours par craquer le chèquos. Parce que la santé a un prix.

Et chez moi la santé elle coute 89,90 euros.

Crédit : Getty Images

Publicités

11 Responses to “Ça va vous couter un bras!”


  1. 1 EverGreen
    30/01/2011 à 20:21

    Je n’ai jamais été aussi d’accord avec vous!
    Les gens veulent tout sans compromis.
    Ils veulent des gamins sans être hétérosexuels, ils veulent guérir de la chimio sans vomir, ils veulent du pognon sans trop se fouler.
    La vie est un choix continuel rempli de sacrifices. Et c’est ça qui lui donne tout son piquant!

  2. 30/01/2011 à 20:44

    Oui, parce que clairement, l’hétérosexualité est le seul critère valable pour avoir des enfants, hein. Et très clairement, ceux qui n’ont pas d’argent sont ceux qui en font le moins (feignasses d’ouvriers chinois, tiens).
    Et ne me lancez pas sur ces enfoirés de cancéreux qui se plaignent des effets secondaires…

  3. 3 Dr. Morisset
    31/01/2011 à 09:48

    Quid des femmes enceintes et de la péridurale?

  4. 4 Dr. Morisset
    31/01/2011 à 09:48

    On est d’accord YannDos, les gays peuvent avoir des gamins. Mais ils n’auront jamais l’Alsace et la Lorraine!

  5. 31/01/2011 à 09:57

    Ni ma liberté de penser (cf ces pédés du fisc)

  6. 03/02/2011 à 22:43

    De toute façons les gosses ça sert à rien, alors pourquoi les soigner? Ou pire encore, leur donner/vendre du rêve?!

  7. 7 Dr. Morisset
    04/02/2011 à 21:31

    Ni la liberté de poncifs

  8. 8 Dr. Morisset
    04/02/2011 à 21:32

    N’as-tu pas été gosse toi même?

  9. 04/02/2011 à 21:57

    Impossible! Je m’en souviendrais

  10. 10 Bets
    14/02/2011 à 22:52

    Moi je suis particulièrement d’accord sur le fait que nous devrions tous célébrer « l’esprit de Rocky ». Merci Docteur

  11. 11 Dr. Morisset
    15/02/2011 à 08:17

    Quid de l’esprit de Rambo?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès