02
Mar
11

Ne changeons rien surtout, c’est parfait

Un médecin de couleur, un client de couleur, un diagnostic, des sourires.

Vous auriez envie de croire que cette scène est extraite du Cosby Show. (moi aussi je me suis laissé prendre) Vous n’auriez pas tout à fait tort, cette scène se passe aux États-Unis d’Amérique. Une scène qui, je vous rassure, n’aurait pas la moindre chance d’occurrence en France.

Pourquoi?

Parce qu’en France, on ne travaille tout simplement pas avec les mêmes acteurs.

Ci-dessous le Professeur Jean-Michel Joucasse, 40 ans d’expérience, regardant la radio de Madame Point, alors que Fatou l’infirmière essaie de la rassurer d’un sourire sur l’état d’avancement de son cancer.

On pourra s’interroger sur les raisons qui font que la France respecte aussi scrupuleusement ces coutumes ancestrales..

Échec de la biodiversité? L’expertise des blancs en matière de lecture de radiographie? La spécialité sénégalaise dans l’art du changement de couches? Les hypothèses sont nombreuses. Toujours est-il que pourquoi bousculer l’ordre établi si ça marche bien comme ça?

En France on a pour habitude de se poser les bonnes questions, pas celles qui ne servent à rien.

Si les rues de Paris sont relativement propres et que les banques françaises sont en bien meilleure santé que les autres, c’est que le système fonctionne.

Donc il y a aucune raison que ça change!

Il y a également des choses qui ne changeront jamais entre la France et les États-Unis.

Je prends exemple sur le chassé-croisé de cérémonies cinématographiques des Césars et des Oscars.

On a commencé par les Césars emmenés de main de maître par une Valérie Lemercier (« Ça vous plait? c’est moi qui l’ait fait! ») resplendissante bien que sans soutien-gorge.

Toujours les mêmes vannes bien ciselées, toujours la même énergie.

Un César d’honneur donné à Tarantino, rappelons qu’Annie Girardot avait déjà reçu le sien en 2002.

Le palmarès est éloquent : Sara Forestier, (et Yolande Moreau?), Michael Lonsdale, Anne Alvaro, Leïla Behkti, des Hommes et des Dieux.

Du talent.

On ne pourra pas s’étonner de la récompense décernée à Roman Polanski, heureusement qu’il reste des gens pour comprendre et apprécier son cinéma.

Un gros palmarès en tout cas, d’autant que le choix était compliqué cette année… La Princesse de Montpensier (sans Dominique Blanc, une petite surprise), Tout ce qui brille, Potiche.

Du lourd.

Ah il a belle allure le cinéma français!

On ne peut pas en dire autant de l’autre côté de l’Atlantique où une nouvelle fois on a préféré le box office au cinéma d’auteur :

The King’s speech, Inception, The Social Network, Black Swan, Biutifùl, The Fighter (merci c’est pas encore sorti chez nous), Inside Job

Du cinéma à popcorn.

Comme par hasard tous les films ont eu droit à leur part du gâteau. (Il y a du DVD à vendre derrière) C’est pas comme chez nous où en général on fait la part belle à deux productions maximum. Nous en France on ne transige pas.

Du grand spectacle à l’amerloque, de l’esbroufe à la ricaine, du nœud papillon…

Et alors bizarrement, aucun Oscar d’honneur n’a été délivré à Annie Girardot. Pas un mot. Alors qu’ils savaient pourtant déjà qu’elle était morte. Ces mecs savent vraiment pas renvoyer l’ascenseur.

Alors c’est vrai qu’on n’a pas besoin de ça. Mais quand même. Y’a guère plus qu’en France où on sait encore reconnaitre le talent des Français.

En tout cas le parallèle entre les Césars et les Oscars et ce qui se passe sur la scène internationale est éclairant. Les Césars, le conflit ivoirien, la situation en Tunisie, la révolution en Égypte… ça met pas mal de choses en perspective. Et surtout ça confirme que la France a un vrai rôle à jouer dans la comédie du monde : à l’arrière plan, avec les figurants.

Crédit : Getty Images

Publicités

0 Responses to “Ne changeons rien surtout, c’est parfait”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès