07
Mar
11

Le dilemme de Lemaitre

J’aime le 60 m, même si je ne l’aimerai jamais autant que le 100 m.
(Christophe Lemaitre)

On sent bien qu’il démarre sur le circuit. Passons sur le caractère homosexuel de sa déclaration d’amour. La fidélité, ça ne veut plus rien dire en athlétisme aujourd’hui. Je pense que c’est important de couper le cordon avec le 100m un jour. Et pis le 60m de toute façon, c’est la famille. Il devrait pas paniquer comme ça… Il a l’air en forme, rien à dire. Par contre il a un méchant cheveu sur la langue. Déjà qu’il ne dit pas des choses très riches en sens, si en plus il parle comme Sophie Favier, il risque de  vraiment passer pour un con. C’est l’image du sprint français est en jeu. Je lui conseillerais bien un petit Doliprane après chaque séance d’anaérobie contre un petit chèque de 89,90 euros.

Publicités

2 Responses to “Le dilemme de Lemaitre”


  1. 1 ­
    07/03/2011 à 13:49

    L’image du sprint BLANC est en jeu !

  2. 2 Dr. Morisset
    07/03/2011 à 14:08

    L’héritage de Gilles Quénéhervé


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès