23
Mar
11

L’erreur de Ghosn

Je me suis trompé. Nous nous sommes trompés.
(Carlos Ghosn)

Renault nous rejoue le drame de l’affaire d’espionnage du temps de la R5 et de la guerre froide. Sauf que Renault s’est bien planté et le patron a du présenter ses plus plates excuses à MM. Balthazard, Rochette et Tenenbaum. Carlos Ghosn remet ainsi au goût du jour le bon vieux dicton selon lequel l’erreur est humaine. Il illustre aussi que la faute n’est jamais individuelle et surtout qu’elle ne justifie en rien une démission. Il nous offre au passage une magnifique démonstration de maîtrise de la conjugaison française, passant du « je » au « nous » avec une aisance qui aurait beaucoup plu à Maitre Capello. Une démonstration qui ne doit cependant pas masquer le fait que le groupe automobile a peut être été victime d’une manipulation : Renault peut prendre froid. Avril approche, par conséquent je prescris un Doliprane par employé chaque jour, sur toute la durée du mois. Pour rien de moins que 89,90 euros.

Publicités

5 Responses to “L’erreur de Ghosn”


  1. 1 Mimicracrafromfacebook (MCFF)
    24/03/2011 à 13:57

    Carlos ou l’art d’assumer un peu mais pas trop. C’est pas moi c’est Murphy.

  2. 2 Dr. Morisset
    24/03/2011 à 14:30

    Carlos je pouvais déjà pas le saquer à l’époque du tirelipinpon…

  3. 3 Mimicracrafromfacebook (MCFF)
    24/03/2011 à 14:42

    Carlos, c’est le pseudo de ceux qui n’ont pas le courage d’assumer leur vrai prénom : Yvan-Chrysostome. Alors il va pas nous la faire le Yvan-Chrysostome Ghosn!
    Aller … BIG BISOU!!! Tum tum, BIG BISOU!!

  4. 4 Mimicracrafromfacebook (MCFF)
    24/03/2011 à 14:50

    Docteur, je me permets de laisser ce mot ici même s’il est totalement hors sujet. Je ne sais pas si vous avez entendu de parler de cette affaire, mais une de nos amies facebookienne nous a bernés :
    http://www.suite101.fr/content/le-blog-de-salome-elisheva–itineraire-dune-serial-menteuse-a25193
    Un peu de doliprane, ça guérit la mythomanie? Quelle idée ont ces jeunes gens de s’inventer des identités, c’est comme se faire passer pour un médecin, ou, pire une star internationale particulièrement friande de jeux aquatiques!
    Bien à vous.

  5. 5 Dr. Morisset
    24/03/2011 à 15:05

    J’ai une devise : Qui suis-je pour critiquer les autres?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Les articles à succès