28
Mar
11

Obélix n’aurait jamais pu bosser chez les GI

J’aime répéter, jusqu’à parfois saouler mes collègues, que la vie ne fait pas de cadeaux.

La semaine dernière je dois avouer que j’ai été bien gâté.

Professionnalisme oblige, j’ai pour habitude de garder mes états d’âme pour moi. Mais là le besoin de m’épancher était trop fort.

Dis donc Bachir, heureusement que t’es sous respirateur hein…

_ Ça… ça n’a pas l’air d’aller … très fort pour vous non plus docteur!

_ Ah ben ça tombe bien que tu le remarques! Figure toi que la semaine dernière a été dure. J’ai déploré le départ coup sur coup de deux de mes clients.

_ Ils sont partis… en vacances?

_ Si seulement!

_ Mais… comment ça docteur? Je ne comprends… pas.

_ Tu sais Bachir, il arrive que les clients, souvent les plus vieux, partent parfois.

_ Mais… où?

Le bougre était naïf.

Ils sont partis pour un monde meilleur.

_ Il est où… ce monde?

Lui répondre « dans ton cul » était tentant.

Nul ne le sait Bachir.

_ En… Libye?

Le morveux commençait à m’insupporter avec ses questions qui ne menaient nulle part.

Non pas en Libye Bachir! Ils sont morts tu comprends? Ils sont partis nulle part, ils sont partis tout court et il reviendront pas. Ces décès m’ont affecté à titre personnel parce que tu comprends, c’est pas qu’une histoire de gros sous. On finit par s’attacher aux clients.

On peut dès lors comprendre que j’ai eu besoin d’aller au ciné pour me changer les idées. Quand j’ai eu le choix entre Rango et World Invasion, j’ai immédiatement choisi la 2e option. Il y avait tout pour me redonner le coup de fouet dont j’avais besoin.

L’intrigue n’est pas très complexe. C’est dramatique à souhait.

Y’a du tacatacata et de l’héroïsme pur porc à l’américaine.

Et surtout ça finit BIEN!

Un bon film de guerre contre les aliens qui tombe à point nommé pour tout le monde.

Les Américains y trouveront leur dose de marines solidaires et valeureux.

Les gamers s’y croiront comme dans Call of Duty.

Les fachos y verront l’histoire d’une lutte contre l’envahisseur.

Et moi j’y ai vu un combat magnifique contre la maladie.

En tout cas, respect. C’est pas demain la veille qu’on fera des films de guerre comme ça en France.

Nous on a déjà un problème de bande son. On n’est pas assez dramatique, on est trop Michel Sardou. Et puis on a un problème d’acteurs aussi, parce qu’avec le Général Marengo, ça ne rigole certes pas, mais ça ne frissonne pas beaucoup non plus.

Un très bon film donc avec malgré tout quelques légères zones d’ombre.

Déjà le fait que ça se finisse bien. Étant donné que j’ai vu dans World Invasion une métaphore d’un organisme qui se défend contre des cellules étrangères qui se multiplient, je ne peux pas accepter que ça se termine bien pour des raisons de réalisme. On peut gagner une bataille contre le cancer, mais jamais la guerre. Je suis désolé mais je ne connais pas beaucoup de cancéreux en rémission qui finissent par mourir d’un accident de la vie courante. Non. Les malades du cancer meurent de leur cancer!

Ensuite, il y a eu cette scène de torture insoutenable où les soldats profitent d’avoir blessé un alien pour l’étudier et trouver un moyen de le tuer après l’avoir déchiqueté en mille morceaux. La guerre justifie-t-elle la barbarie? Pourquoi les aliens n’auraient-ils pas droit à un procès équitable? Sous prétexte que leurs intentions sont hostiles on oublie Genève et on devient aussi cons que les Nazis?

Enfin, je n’ai pas aimé que les soldats préfèrent retourner immédiatement au feu, comme des contractuelles zélées, plutôt que de célébrer leur victoire par un bon banquet alors qu’ils n’avaient pas bouffé un morceau de tout le film.

Crédit : Getty Images, Ouest France

Publicités

3 Responses to “Obélix n’aurait jamais pu bosser chez les GI”


  1. 28/03/2011 à 15:55

    J’aime cette chronique!

  2. 2 Dr. Morisset
    28/03/2011 à 20:27

    Au delà du fait que tu aimes ce billet, je pense qu’on touche là une vérité fondamentale sur la difficulté d’exportation de nos habitudes…

  3. 3 kobus van cleef
    08/06/2011 à 21:18

    t’es chié , cher chosefrère , qu’est ce qu’il a de moins que les amerlots , le général marengo ?
    je le trouve très bien , au contraire
    et puis , j’ai vu , de mes yeux vu , des guérisons du cancer
    le petit canalaire infiltrant t1n0m0 vu au début , bien surveillé , tu peut y aller , ça meurt dans son lit ou en bagnole


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès