09
Avr
11

Les pensées de Anelka

Je ne pense pas à l’équipe de France.
(Nicolas Anelka)

Après France-Croatie, Nicolas Anelka a déclaré, fier comme un coq bien français, qu’il ne pensait pas à l’équipe de France. Tant mieux. L’équipe de France ne pense pas à lui non plus. Mais Nicolas Anelka a laissé planer un mystère dans lequel s’est immédiatement engouffré ma curiosité quasi-malsaine : s’il ne pensait pas à l’équipe de France, à quoi pouvait-il bien penser à ce moment précis? A Londres? A la Martinique? A se gratter le cul? Ses pensées valaient-elles autant le coup que celles de Pascal? (sachant qu’on ne se parle pas de Pascal Chimbonda) Pensait-il seulement à quelque chose? Est-ce qu’on lui demande de penser ou de claquer des buts? Est-ce qu’on demande à Ribery d’être bon ou de pas faire des fautes d’orthographe? Les deux sont-ils incompatibles? Rien n’est moins sûr. Je rappelle qu’en cas de prise de tête, le Doliprane fait des miracles. Mais les miracles ça a un prix : 89,90 euros. On n’est pas en Chine.

Publicités

1 Response to “Les pensées de Anelka”


  1. 1 kobus van cleef
    08/06/2011 à 21:43

    je suis comme vous
    j’ignorais qu’anelka pouvait penser
    tais toi et joue !
    ne pense pas et tape dans la baballe !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès