11
Avr
11

Oh Docteur, mon Docteur!

Quel merveilleux (mais néanmoins bourgeois) parc que le parc Monceau dans le 8e à Paris!

Le week-end dernier fut estival. Comme de nombreux Parisiens je suis allé m’écraser dans le parc, sous ce soleil d’avril qui n’avait rien à envier à celui de juin.

Mes contemporains se transformeraient bientôt en clients potentiels au moment de la chute des températures.

Car les températures finissent toujours par chuter.

Je m’en frottais les mains d’avance.

Moi qui suis d’ordinaire si pessimiste, j’étais irradié de soleil pourtant si loin de Fukushima, j’étais bercé par le gazouillis des oiseaux, entouré de bourges, j’humais le parfum des jeunes filles qu’on aurait dit habillées avec du papier cadeau.

La vie était presque belle.

Autant dire que c’est pas Madame Dubarbier qui allaient me gâcher cette bonne humeur!

Ses résultats d’analyse étaient mauvais, certes. La vieille taupe n’en avait plus pour longtemps. Mais était ce une raison suffisante pour se mettre à maudire la vie comme elle le faisait?

Je ne l’ai pas laissée parler.

Madame Dubarbier, il a fait beau tout le week-end, je suis de bonne humeur. Vous allez pas commencer à râler. Vous êtes plus vieille que moi. Je ne vais pas vous apprendre ce qu’est la vie. Vos résultats sont mauvais, c’est un fait. Vous êtes défaitiste, je mets ça sur le compte de l’émotion. Mais je vous demande de vous reprendre. Sachez que ça me réjouit jamais de perdre des clients : vous allez faire chuter mon chiffre Madame Dubarbier! (rires) Nan mais vous me dites : docteur, la vie est mal faite. Peut-être. Encore qu’on soit en droit d’attendre d’un mourant qu’il tienne des propos qui soient un peu moins dans la banalité. Par contre, que vous vous plaigniez que la vie soit mal faite, je dis non! Je vais vous dire, moi j’ai bataillé toute ma jeunesse pour voir ce qui se cachait sous les jupes des filles sans jamais y parvenir. Maintenant que je n’en ai plus l’âge, les filles me dévoilent leurs dessous sans que je demande quoi que ce soit.

Allez comprendre. La vie est mal faite oui, mais c’est la vie. Je vais vous citer Stomy Bugsy :

La vie c’est comme ça, on n’a pas tout c’qu’on veut mon gars.

Vous savez Madame Dubarbier, les mecs les plus cons ont souvent écrit les chansons les plus justes. Et inversement.

Et puis on va pas se plaindre quand même! C’est vrai vous allez mourir, mais prenez ce jeune garçon assassiné à Villepinte alors qu’il n’avait que 21 ans. Mourir aussi jeune… Les Japonais aussi devaient se dire qu’ils avaient donné avec le nucléaire après Nagasaki… Et pour autant Madame Dubarbier… Pour autant! Ben pour autant on a bien fini par retrouver le tronc de Laetitia. Alors on peut se dire que la vie n’est pas si mal faite que ça après tout. Donc je vous invite à continuer votre cure de Doliprane. Ça n’a peut être pas eu les résultats efficaces que nous attendions mais je pense que ça reste toujours mieux que vos traitements de grand-mère. Après si vous voulez essayer l’homéopathie, hein, à vous de voir… Mais je vous encourage à avoir un peu de classe dans votre agonie. Parce qu’on ne retiendra que ça de vous. Et pour l’instant vous avez l’air d’un joueur qui se plaint auprès de l’arbitre après s’être pris son carton rouge. L’arbitre ne revient pas sur sa décision madame Dubarbier, même si elle est mauvaise.

Et surtout, SURTOUT, je vous invite à profiter un peu de vos dernières minutes sur terre. Arrêtez de maudire la vie comme ça. Ça ne vous mènera pas plus loin que là où vous allez bientôt finir. Relisez plutôt le Cercle des poètes disparus. La vie c’est maintenant!


Publicités

3 Responses to “Oh Docteur, mon Docteur!”


  1. 1 Demir
    11/04/2011 à 19:03

    Votre image de la mort qui arrive, façon couscous, me fait dire que meme en ces temps pénibles pour eux, les arabes portent souvent le chapeau.

    Docteur Morisset, merci d’en mettre un plus sur la guele des noirs.

  2. 2 Dr. Morisset
    12/04/2011 à 14:46

    Les Noirs ont eu leur heure de gloire avec l’esclavage. Les Juifs ont eu leur Shoah. Le 21e siècle sera celui des Musulmans.
    Comme dirait Francis Cabrel : C’est écrit.

  3. 12/04/2011 à 22:05

    Quelle ingrate cette Madame Dubarbier


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès