20
Avr
11

Les additions de Sébastien

Un plus un ça fait deux. Mais un plus un plus un ça fait un.
(Patrick Sébastien)

Eric Cantona savait tenir les journalistes en haleine avec des formules mystérieuses. Patrick Sébastien rêverait sûrement de pouvoir en faire autant. En l’occurrence il tombe un peu à plat. Que voulait-il dire à travers cette addition philosophique? A-t-il voulu faire de la poésie en rendant hommage à sa femme et à sa fille adoptive? Après le lancement raté de son parti politique, cherchait-il simplement un moyen d’attirer l’attention en s’inspirant de Jean-Claude Van Damme ou de Charlie Sheen? Histoire qu’on reparle un peu de lui… Patrick Sébastien peut retourner faire tourner ses serviettes parce que les mathématiques c’est pas son fort. Comme disait l’une de mes regrettées prof de maths : on ne fait pas des additions avec des carottes et des choux fleurs. Surtout que un (Doliprane), ça fait surtout quatre-vingt neuf, quatre-vingt dix (euros).

Publicités

0 Responses to “Les additions de Sébastien”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès