24
Avr
11

Les courses de Leveaux

Je vais souvent au Franprix pour les bonbons, ceux au kilo. J’y vais fort à chaque fois.
(Amaury Leveaux)

Question connerie, les nageurs n’ont rien à envier aux footeux. Leurs médailles ont donné l’ampleur médiatique qui manquait à leur crétinerie. On savait qu’Alain Bernard et Frédérick Bousquet n’étaient pas des flèches. Amaury Leveaux vient de tirer la couverture du ridicule à lui dans un mea culpa pathétique où le nageur, pris la main dans le sac de bonbons, s’excuse d’être passé au travers de ses championnats de France. C’est ça de vouloir profiter de la vie en bouffant des fraises Tagada. Tout ça manque quand même un peu de grandeur. Les Américains auraient dit un truc plus grandiloquent, dans le style Schwarzy. (cf  I’ll be back!) Au lieu de ça nous on s’excuse comme des cons et on fait porter le chapeau à Franprix. Alors que tout le monde sait que les bonbons au kilo sont moins cher au Lidl. Je sais pas combien de grammes de dragibus on peut se prendre pour 89,90 euros. Mais je sais que ça fait un Doliprane.

Publicités

0 Responses to “Les courses de Leveaux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès