16
Mai
11

J’ai pris une leçon de Breton

Je suis officiellement de retour de vacances.

Je me suis complètement coupé du monde. Pas de téléphone, pas d’internet, pas de rasoir…

Pourquoi m’isoler ainsi? D’abord parce que c’était la seule manière de faire le point dans un monde de sollicitations. Et aussi pour prendre toujours plus de recul sur le tumulte. Et aussi in fine pour faire profiter mes clients de mes observations les plus fines.

Pourquoi Landerneau?

Parce que Landerneau c’est d’abord un voyage : 5h33 (avec un changement à Quimper).

Landerneau ça se mérite.

Paris-Ibiza c’est 2h d’avion. Moi j’en mets 3 de plus. Mais j’y gagne tellement en tranquillité.

Mes revenus dodus m’obligent quasiment à voyager en première classe.

– Si un médecin de mon envergure ne voyage pas en 1e classe alors qui voyage en première classe? –

Les 5h et demi se sont globalement bien passées. Pas d’accident, pas de retard (un exploit pour la SNCF), on est arrivé à destination… ça s’est tellement bien passé que je comprends toujours pas pourquoi le bébé du siège de devant a passé son temps à hurler comme une tronçonneuse.

Rien que de regarder cette photo ça fait mal aux oreilles.

J’ai bien pensé à me plaindre auprès du contrôleur. La 1e classe ça coûte assez cher merde. Avec ce bordel autant voyager en bus. Mais je pouvais pas me laisser envahir par des ondes négatives.

J’ai préféré observer les gens. Et ce qui m’a frappé, c’est ce Chinois dans ce wagon presque vide.

Qu’est-ce qu’un Chinois comme ça pouvait bien foutre en plein mois de mai dans un train première classe pour Landerneau!?

En fait c’est pas si étonnant que ça. Les Chinois sont si nombreux sur terre que c’est normal qu’il y en ait au moins un partout. J’ai calculé qu’il doit y avoir à peu près autant de Chinois que de fourmis dans le monde.

Une fois à Landerneau, j’ai constaté que bien que retirée de la civilisation, la ville n’a pas été épargnée par le phénomène des tags.

Et puis bon après je me suis plongé dans l’expérience. Et je me suis pris une claque quoi. J’veux dire j’me suis pris Landerneau. T’as beau être de Paris, faire ton shopping avenue Montaigne, quand t’arrives à Landerneau tu t’en prends plein la gueule.

Tu te ballades dans la ville, y’a une architecture qui est omniprésente.

Et puis t’as les gens tout simplement. Les Landernéens c’est des mecs super sympas. Putain ça change tellement de Paris quoi. Ce qui me fait dire qu’à Paris finalement, le problème c’est les Parisiens. A Landerneau j’ai rencontré des gens dingues. Je veux dire, là-bas t’as quand même des mamies, c’est des sortes de sorcières vaudou.

Les vieilles peaux elles connaissent peut-être pas le Doliprane, mais elles savent te soigner les maux de tête avec du Kouign-amann. Sérieux j’ai h-a-l-l-u-c-i-n-é.

J’ai vachement appris. Les vieux m’ont montré que ce qui compte, c’est pas l’argent, c’est la jeunesse. J’ai rencontré plein de vieux bourges et j’ai bien compris que les années en moins ça ne s’achète pas. Pour autant c’est pas pour ça que je vais baisser le prix de ma consultation. (89,90 euros)

Landerneau ce fut une leçon.

Et puis j’ai vachement relativisé. Au cabinet, tous les jours, j’apporte du bonheur au client. J’accrois son espérance de vie. Je fais marrer la galerie. Je créée du sens. Quand on est aussi essentiel que moi, c’est presque naturellement qu’on est amené à se prendre pour un gourou. Alors qu’en fait quand on s’en va, on se rend compte que le grand barnum continue : un terroriste meurt au Pakistan. Deux Anglais se marient. Le PSG a perdu sa finale. La suite de Very Bad Trip sort au cinéma…

La vie continue… Et on se rend compte qu’on n’est pas grand chose. Ça remet quelques petites choses en place au niveau de l’ego.

Alors moi je vous le dis : ça fait du bien de partir un peu.

Et je vous dis d’autant plus sereinement que ça fait sacrément du bien de rentrer un coup.

Crédit : Getty Images

Publicités

3 Responses to “J’ai pris une leçon de Breton”


  1. 17/05/2011 à 21:54

    Sales gosses.
    Et vive la Bretagne (on sait vivre en province).

  2. 2 Dr. Morisset
    18/05/2011 à 12:30

  3. 18/05/2011 à 12:54

    N’empêche que ce gamin, on dirait moi à son âge.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès