23
Mai
11

Le dérapage de von Trier

Je pensais bien faire et d’un coup j’ai dérapé.
(Lars von Trier)

Quand on est con, il n’est jamais évident de s’excuser de l’être. Mais il y a parfois pire que de dire une connerie, c’est d’essayer de la rattraper. Lars von Trier s’est distingué la semaine dernière en partageant quelques perles antisémites avec la presse cannoise. L’humour antisémite est un art très difficile à maîtriser. Dieudonné n’y arrive pas, Lars von Trier pas plus. Devant l’embarras que ses propos ont suscité, il a tenté, un peu confus, de s’expliquer en prétextant qu’il avait confondu les journalistes avec ses potes. Ça n’a convaincu personne évidemment. Exclu du Festival, il s’est alors réfugié derrière l’humour danois. Après tout il avait simplement voulu faire une blague et s’était un peu planté. Pas de sa faute si personne ne comprend les blagues danoises. Pas de sa faute non plus si je prends 89,90 euros par consultation. Pas de quoi en faire un Doliprane.

Publicités

1 Response to “Le dérapage de von Trier”


  1. 24/05/2011 à 22:39

    J’avoue, il a merdé grave. on rigole pas avec ce genre de trucs devant un parterre de journaleux… Sauf si on est un pro!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès