22
Juil
11

Les boules de Borloo

Il faut vraiment sortir des boules puantes des caniveaux.
(Jean-Louis Borloo)

A l’image des Français qui finissent par se lasser de tout un jour, Jean-Louis Borloo en a déjà marre de l’affaire DSK, malgré le rebondissement  Tristane Banon. Il est vrai que l’affaire vire au sordide et que personne n’en sortira grandi : certainement pas les protagonistes, ni les proches, ni les médias, ni la justice américaine non plus, et ni nous-mêmes finalement. C’est simple à chaque fois que je jette un oeil curieux sur la presse à scandale pour suivre la diarrhée d’Anne Sinclair… je me dégoûte un peu. Je ne suis pas le seul. Jean-Louis Borloo a les boules aussi. Il les a d’autant plus que cette affaire occupe tout l’espace médiatique. Tout son espace médiatique devrais-je dire, lui qui est si gourmand en attention. Mais la réalité veut que quand les odeurs de caniveaux remontent à la surface c’est tout le monde qui se bouche les narines. Et quand les gorges se mettent à faire mal on les soutient contre 89,90 euros avec un peu de Doliprane. (A.O.C.)

Publicités

1 Response to “Les boules de Borloo”


  1. 24/07/2011 à 21:29

    Cette affaire me donne la migraine, mais j’ai pas 89,90 euros à te donner


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès