02
Août
11

Je suis toujours là, moi aussi

Qui n’a jamais eu envie de tout plaquer pour de bon? Son boulot, sa femme, ses gosses…

Bon, moi, c’est pas comme si on m’avait donné vraiment le choix…

REVIVEZ ICI LA SÉPARATION DOULOUREUSE DU DR MORISSET 

REVIVEZ ICI LE LICENCIEMENT SCANDALEUX DU DR MORISSET

Mais certains ont la chance de pouvoir prendre cette décision.

I’m Still Here commence par une vidéo de famille où le jeune Joaquin Phoenix plonge dans une rivière à Panama.

Joaquin Phoenix enchaîne ensuite par une interview où il dévoile son intention de quitter son métier d’acteur. Il veut devenir celui qu’il est vraiment, qui n’est apparemment pas le Joaquin Phoenix façonné par Hollywood dans lequel il ne se reconnait pas. Et sa nouvelle vie commence par un album hip-hop.

Le documentaire relate ensuite la lente et pénible chute d’un Joaquin Phoenix un peu mégalo, un peu dépressif, mais surtout complètement perdu, entre excès de bouffe, d’alcool, de coke, de putes…

Sa descente aux enfers prend forme quand que P.Diddy ruine logiquement ses espoirs de devenir chanteur de hip-hop. Et pour cause, Joaquin Phoenix, devenu en quelques mois le sosie de Demis Roussos, manque cruellement de talent en la matière.

On ne s’invente pas Rim’k du jour au lendemain!

Joaquin Phoenix se retrouve alors prisonnier de son choix : incapable de se réaliser dans sa nouvelle vie, mais sans plus pouvoir faire marche arrière.

I’m still Here montre toute la difficulté de conduire sa vie lorsqu’on est exposé médiatiquement et que le grand public agissent comme des courants contraire.

Le choc frontal entre le privé et le public a lieu chez David LettermanJoaquin Phoenix encaisse les coups comme un boxeur dans les cordes.

Le film se conclue par son retour à Panama, chez son père, marchant dans cette rivière où tout avait commencé… avant de couler lentement.

Ash to ash, dust to dust quoi.

A la fin du film, on ressort ému. On se dit que c’est terrible ce qui lui est arrivé, parce que c’était un putain d’acteur. On se dit qu’on va le regretter. On se dit qu’Hollywood ne fait vraiment pas de cadeau. Que la vie c’est pas facile, et qu’on ferait peut-être mieux de tous partir vivre dans les bois. Et on se dit que malgré toutes les merdes qui nous arrivent ben on est toujours debout.

Jusqu’à ce qu’on se renseigne un peu sur ce projet pour apprendre qu’il s’agissait en fait d’un mockumentaire, c’est à dire un faux documentaire, visant à dénoncer la société du spectacle.

C’est vrai que le film montre très bien a vitesse à laquelle les phénomènes sont repris en ligne et que les gens sont à la chasse aux fails avec leur téléphone mobile, prêts à poster les vidéos sur youtube.

C’est vrai aussi que cette histoire peut parler à tout le monde tant nous pouvons tous être exposés médiatiquement chacun à notre niveau.

Cette histoire était énorme mais pourtant tout paraissait si vrai! On ne sait plus faire la différence. Où est la réalité?

Joaquin Phoenix avait-il vraiment prévu le coup?

Allons plus loin :

Les gagnants de la Star Academy doivent-ils quelque chose au hasard? Francis Cabrel avait-il raison quand il chantait que c’était écrit?

Se pourrait-il quand même que Joaquin Phoenix ait vraiment décidé de mettre sa carrière entre parenthèse mais que ça n’ait pas marché comme il le voulait? En tout cas, à entendre Joaquin Phoenix chez Letterman l’an dernier, tout était calculé.

Mais comment croire que Letterman n’était pas dans la magouille? Quand on sait que Michel Drucker prépare ses Vivement Dimanche à l’avance, est-il sérieux de penser que David Letterman fasse ses Late Show sans filet?

Et on se dit que dans cette société du spectacle, ils sont vraiment tous cul et chemise et qu’ils nous prennent vraiment pour des cons.

Ah ces Ricains…

Et ce qui me conduit à une conclusion foudroyante :

Casey Affleck est vraiment un connard avec une voix de merdeux et un sourire qui donne envie de lui casser la gueule.

Et on se dit qu’il était mieux avec son look Thomas Castaignède.

Publicités

0 Responses to “Je suis toujours là, moi aussi”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès