04
Août
11

La compétition de le Graët

La compétition n’est pas cette année.
(Noël le Graët)

On connait enfin le groupe de qualification des Bleus pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil! Un groupe pas évident compte tenu du fait que nous le partagerons avec l’Espagne (champion du monde et champion d’europe en titre), que seulement le premier se qualifiera directement, et que seuls les 8 meilleurs seconds des 9 groupes auront le droit de se battre entre eux en barrage. Le président, Laurent Blanc, toujours très fier, s’est vexé du scepticisme affiché par les journalistes. Noel le Grand (Noel the Great), en parfait politicien, a préféré jouer la montre : pas de panique car on n’y est pas encore. Là où il a raison c’est qu’il faut être prêt au bon moment. Rien ne sert de courir donc. Mais je précise que la compétition, c’est tout le temps. Parce que ce fameux bon moment peut ne jamais se présenter. Moi par exemple je dois toujours être au max pour fournir le meilleur diagnostic et le meilleur remède (souvent du Doliprane) moyennant un peu d’argent (89,90 euros). J’ajouterai enfin que, dans le tumulte, personne n’a parlé du danger que représente la Finlande. Les qualifications s’abandonnent souvent avec un match nul à Helsinki…

Publicités

0 Responses to “La compétition de le Graët”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès