21
Août
11

Les yeux de Delors

Ouvrons les yeux : l’euro et l’Europe sont au bord du gouffre.
(Jacques Delors)

L’Europe pour moi ça relevait du fantasme. C’était François Mitterrand qui tenait solennellement la main d’Helmut Kohl. Puis il y’a eu l’euro, et l’auberge espagnole. On voulait que l’Europe nous protège des guerres. On pensait que l’Europe pourrait nous aider à rivaliser avec les Américains. Au final tout s’est emballé. Comme un train de marchandises dont les wagons grecs et espagnols risquent de faire dérailler la locomotive franco-allemande. Aujourd’hui l’Europe va mal. L’Europe à la fièvre. J’ai mal à mon Europe! Jacques Delors en grand sage revient dans l’arène médiatique pour dire qu’il faut ouvrir les yeux et pour rappeler que tout ça, il l’avait prévu. (comme Guy Lux prévoyait les quinté dans l’ordre) Mais moi je dis que plutôt que d’ouvrir les yeux il faut gober du Doliprane quand ça va mal. Et faut pas oublier de faire le chèque de 89,90 euros, par politesse.

Publicités

0 Responses to “Les yeux de Delors”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Les articles à succès