23
Août
11

Les couleurs de Noah

Quand je porte les couleurs de l’équipe de France,
je repense surtout à ma grand mère
qui a été championne de basket
au Cameroun.

(Joakim Noah)

Moi j’affirme que la jeune génération d’aujourd’hui est une génération perdue. Quand je dis perdue je ne veux pas dire bonne à jeter, je veux dire une génération à côté de ses Converse. Le fils Noah, issu d’un croisement franco-américain à influence camerounaise, en est la preuve. Le gamin a été trimballé de pays en pays dans sa jeunesse. Aujourd’hui, il est culturellement déraciné. Quand ses copains lui content les derniers potins de Secret Story, il ne comprend pas de quoi on lui parle. Quand on lui fout le maillot tricolore sur les épaules, il pense au Cameroun. Et c’est normal! La jeune génération ne comprendra bientôt plus le sens de Cochonou. (cf le bon saucisson comme on l’aime chez nous) C’est où chez nous? Et je parle de Joakim Noah mais les enfants des Gipsy King c’est exactement le même problème! Cette nouvelle génération, que pensera-t-elle demain du Doliprane? Et qu’est-ce que représenteront 89,90 euros?

Publicités

0 Responses to “Les couleurs de Noah”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès