26
Août
11

Seuls les moins naifs gagnent à la fin du grand jeu de la vie

Je suis un compétiteur.

L’autre matin, dans l’escalier du métro, j’aperçus plus haut un SDF muni d’une canne qui montait péniblement. Fort de mon passé d’athlète, je grimpais les marches quatre à quatre pour devancer mon concurrent sans domicile.

Le mec était visiblement handicapé, d’où la béquille. J’eus donc le triomphe modeste.

Mais je ne pus m’empêcher de lever le bras au ciel pour célébrer ma victoire.

Une dame qui assistait à la scène me traita de monstre de cruauté. S’en suivit un débat digne d’intérêt.

Pardon monsieur mais vous êtes un monstre! Faire la course avec un SDF, handicapé de surcroit, plutôt que de l’aider… Je dis Monsieur que vous avez tout bonnement le monopole de la cruauté!

Les gens qui font des amalgames comme ça sont du pain béni pour des mecs brillants (bien que modestes) comme moi.

Alors de deux choses l’une Madame que je ne connais pas mais qui m’insulte plutôt que de célébrer avec moi, dans la liesse (modeste), mon succès face à ce SDF : sachez d’abord que la cruauté est relative. Pensez aux hommes qui séquestrent des enfants dans des caves dans le but de les violer… en voilà de la vraie cruauté!

(NDLR : Notons que ces mecs là sont plutôt détraqués que cruels : séquestrer des enfants n’est déjà pas cool, c’est encore moins cool de baiser dans une cave. Bander pour un enfant relève du pénal mais bander dans un environnement aussi humide et poussiéreux relève plutôt de la psychiatrie)

Pensez aussi à ces hommes dans les campings qui noient les moustiques dans un océan de pisse avant de les condamner définitivement en tirant la chasse. C’est pas ignoble ça? J’assume ma part de cruauté très française héritée des sans culottes qui décapitaient les têtes couronnées.

Mais sachez qu’avant nous, les Vikings également pratiquaient des sacrifices d’une cruauté sans nom. Sans citer les Pygmées, ni les Mayas.

Ça a l’air facile sur un dessin d’arracher le cœur de quelqu’un.

Bien plus tard, les Nazis et leurs camps de concentration, les Soviétiques et leurs goulags ont également apporté leur pierre à l’édifice de l’horreur. Plus récemment les Ricains ont conjugué la cruauté au présent à Guantanamo. Tout ça pour dire que je n’ai certainement pas le monopole de la cruauté. Alors laissez moi vous arrêter Madame, et vous mettre en garde.

Car de la même manière que la méchanceté est universelle, la connerie l’est tout autant. Prenez Ivar Benjamin Oesteboe, ce rescapé de la fusillade de Utoeya qui a écrit une lettre à Anders Behring Breivik (dans un Norvégien dégueulasse d’ailleurs) pour lui dire qu’il n’avait pas atteint son but :

« Nous ne répondrons pas au mal par le mal comme tu le voulais.
Nous combattons le mal par le bien.
Et nous vaincrons! »

Nan mais sérieux. Le mec tutoie le tueur comme s’ils avaient passé du temps sur une île ensemble. Et il lui fait une morale à la Bioman… Les gentils, les méchants… Tout ça, ça conduit à quoi? À des enfants persécutés dans les collèges américains  qui se suicident parce qu’ils pensent qu’ils seront mieux au paradis parce que les gens y sont « plus gentils »? N’oublions pas que la vie est une compétition, qu’on n’en a qu’une… alors à un moment je crois qu’on peut pas se permettre d’être niais!

Je m’aperçus que la nana était partie. Et à en juger de la foule amusée qui s’était groupée autour de moi, elle devait être partie depuis déjà un petit moment. Mais peu importe. J’avais battu ce SDF de bon matin. Une belle journée s’offrait à moi. J’avais le droit d’aller savourer en terrasse.

Publicités

0 Responses to “Seuls les moins naifs gagnent à la fin du grand jeu de la vie”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès