02
Sep
11

L’erreur de Kampard

C’était la plus grande erreur de ma vie, une folie de jeunesse.
(Ingvar Kampard)

C’est un amour de vacances, une histoire sans lendemain. Ah si seulement la vie pouvait être aussi légère qu’une chanson de Christophe Rippert… Car quel souvenir plus doux que ces moments innocents où l’on pouvait encore se permettre d’enlever nos slips pour aller courir nus dans les bois? Ces petites conneries insouciantes qui ne nous engageaient à rien… des années avant que les téléphones mobiles et YouTube ne nous laissent plus le droit à l’erreur. Ingvar Kampard n’a pas connu tout ça dans sa jeunesse et pourtant il traine son adhésion aux jeunesses nazies suédoises de l’époque comme une bibliothèque Grevbäck qu’on peut trouver dans l’un de ses magasins Ikea. En fait on n’a jamais le droit à l’erreur. C’est une illusion de croire qu’on peut péter discrètement sans que l’odeur ne nous suive à la trace. C’est précisément pour ne pas faire d’erreur que je recommande Doliprane. Et que je prends 89,90 euros au passage.

Publicités

3 Responses to “L’erreur de Kampard”


  1. 02/09/2011 à 19:45

    Il y a bien des vidéos de vacances qui réapparaissent comme par enchantement quelques années plus tard

    (not safe for work!)…

  2. 2 Dr. Morisset
    04/09/2011 à 16:05

    Les politiques ont aussi le droit de faire l’amour que des chiens assoiffés de sexe.
    On notera l’absence de bisou.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès