03
Sep
11

Le panneau de Parisot

Nous ne devons pas être naïfs et tomber dans le panneau de l’auto-disqualification.
(Laurence Parisot)

Au plus fort de la crise, Laurence Parisot a décidé de sortir son joker. Si c’est la merde en Europe, c’est de la faute aux Américains qui font stresser les marchés en instaurant le doute à propos de la solvabilité des entreprises de l’Union. Alors que tout le monde sait qu’on n’a pas à se faire de souci. Y’a pas que les entreprises Allemandes, une boite Salakis, numéro un mondial du fromage de chèvre, a les reins solides. Franchement ça va. On n’est pas à la veille de devoir souscrire un prêt chez Cofidis pour se payer une bonne baguette aux céréales. Donc restons sereins. On va pas se mettre à paniquer à la moindre grippe non? Quand on est malade, on prend du Doliprane, on remercie son docteur (bien aimé) par l’octroi d’un chèque (bien mérité) de 89,90 euros et on attend que ça passe. La crise c’est pareil.

Publicités

2 Responses to “Le panneau de Parisot”


  1. 06/09/2011 à 20:02

    Je t’aime dr.

  2. 2 Dr. Morisset
    07/09/2011 à 15:39

    Je suis sensible à ce genre de déclaration.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès