16
Sep
11

Les yeux de Bourgi

La France fermait les yeux.
(Robert Bourgi)

On pourrait dire de Robert Bourgi qu’il est l’héritier de Jacques Foccart. Ce serait juste. On pourrait également dire que Robert Bourgi a passé sa vie entre la France et le continent africain. On aurait raison. On pourrait voir Robert Bourgi comme un passeur de malettes entre des gens comme Omar Bongo et des gens comme Jacques Chirac. Et on aurait encore raison. On pourrait enfin comparer Robert Bourgi à un morpion. Et on n’aurait pas tout à fait tort non plus. Car les morpions grattent. Mais on les tolère en faisant semblant de ne pas savoir qu’ils sont dans notre caleçon. On ferme les yeux sur nos morpions. Aujourd’hui Robert Bourgi se plaint que la France a fermé les yeux sur tout ça. En même temps, c’est la règle du jeu. Tout le monde ferme les yeux. C’est pas moi qui vais m’en plaindre. Tant que tout le monde ouvre la bouche pour gober son petit cachet de Doliprane. Et que tout le monde passe à la caisse à la fin. (89,90 euros)

Publicités

0 Responses to “Les yeux de Bourgi”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès