19
Sep
11

Je t’aime, je te nique

Avec ses oreilles décollées et ses cheveux en bataille, on disait de Gainsbourg qu’il était l’homme à la tête de chou. De par ma pilosité généreuses et mes moustaches, mes amis disent souvent de moi que je suis l’homme à la tête de chat.

Un physique particulier, c’est à peu près la seule chose que je partageais avec lui.

Gainsbourg, il n’avait pas une très haute opinion des Américains. En tout cas on sait ce qu’il voulait faire avec les Américaines…

Sans le savoir, il partageait pourtant les points de vue de Washington, notamment sur la manière de résoudre les problème de toxicomanie. Gainsbourg, sous l’influence des marques de shampoing, voulait prendre le problème à la racine. Il condamnait les dealers alors que les Américains eux s’attaquent directement aux fournisseurs Afghans. Mais au fond ils étaient d’accord.

Moi je ne partage pas ce point de vue. D’abord, je pense pas que c’est pas parce qu’on dit aux gens de casser la gueule aux dealers qu’ils vont le faire. Ensuite je crois pas qu’on puisse résoudre le problème de la drogue en France de cette façon. Les toxicomanes se mettraient sûrement à la picole si on les privait de leur seringue. D’ailleurs certains font déjà de drôles de mélanges.

Mais ça n’est pas le propos.

Gainsbourg était un poète (un poète un peu crado), moi je suis un docteur. La réalité elle est là. Je suis moins romantique, plus cash.

(cash au sens de direct, pas au sens de pognon, encore que)

Quand Gainsbourg dit Je t’aime moi, non plus, je dis Je t’aime, je te nique.

Je le dis avec mes mots à moi… mais au fond le sens est le même. C’était vrai à l’époque, ça l’est toujours aujourd’hui. Peut être même plus que jamais. Notre société a banalisé le coup de couteau dans le dos.

Souvenons nous des Romains, des mecs à qui l’ont doit quand même le pont du Gard. Et bien chez les Romains, c’était assez mal vu de poignarder quelqu’un dans le dos. Rappelons-nous César…

Suite à cet évènement fâcheux, Brutus a trainé sa trahison comme une mauvaise grippe partout où il a cherché du taf.

Après sa connerie, Brutus a pas mal galéré. Et c’était normal.

Aujourd’hui, c’est tout l’inverse : la trahison fait parti des moeurs. Pire, il faut savoir maîtriser l’art de la trahison afin de s’en sortir. On peut largement être le meilleur pote d’un mec, l’inviter à planter sa tente dans son jardin et lui serrer la louche en réunion…

Et puis le lendemain on peut chasser ce même mec de chez lui.

Le code de l’honneur, toutes ces conneries, c’est au cinéma.

Je pense que cette tendance est à mettre sur le dos de la télé réalité moderne, où les candidats sont amenés à mettre en place des stratégies pour aller au bout de l’aventure. Etre con ne vous empêche plus d’arriver à vos fins. Moins vous avez de scrupules, plus vous irez loin. Et les hypocrites sont devenus les maitres de l’univers.


Au point que tout le monde devient hypocrite. C’est comme les pauvres qui ont encore le culot de se plaindre d’être pauvre alors que plein de choses sont mises en place pour les aider à sortir de la merde.

Et la taxe Tobin? Et toutes les autres taxes à la con elles servent à quoi?

C’est comme les nanas qui se font plaquer…

J’en peux plus de tout ça.

Disons un peu les choses pour de vrai. Pas comme Roland Courbis qui a mis le langage vérité au service de l’audimat, quitte à inventer certaines vérités du moment qu’elle soit croustillante. Arrêtons de nous mentir.

No milk today n’est pas de l’histoire d’un mec plaqué par sa nana mais plutôt l’histoire d’un mec qui ne baisera plus.

Publicités

0 Responses to “Je t’aime, je te nique”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès