31
Oct
11

Le droit de Debré

Ce n’est pas parce qu’on est une femme qu’on a le droit de passer devant.
(Bernard Debré)

Bernard Debré est urologue, pas gynécologue. La précision est importante. Ça veut dire qu’au moment de faire son choix, il a tout simpelement choisi le phallus. Parce que faut pas croire, choisir sa spécialité en médecine… c’est un peu choisir l’orientation qu’on veut donner à sa vie. C’est exprimer clairement quelle est sa priorité. Pour Bernard Debré, les hommes comptent pas pour des burnes. hEt on peut être gentleman sans pour autant accepter de se faire passer devant par des gonzesses sous prétexte que ce sont des femmes. Surtout quand le bateau ne coule pas. Chez moi les femmes peuvent bien essayer de passer devant les hommes, c’est pas mon problème… elles recevront le même Doliprane. Et le montant du chèque sera identique. (89,90 euros)

Publicités

0 Responses to “Le droit de Debré”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Les articles à succès