05
Nov
11

Le bazar de Zoellick

Si ça passe, ça pourrait être un signe positif pour les gens.
Si cela échoue, ça sera le bazar!
(Robert Zoellick)

Robert Zoellick est le président de la Banque mondiale, une sorte de Jean-Claude Trichet mais qui jouerait la Coupe du Monde. Avec sa petite moustache, c’est un peu le Zorro des banquiers. Il s’est exprimé sur les accords de Bruxelles auxquels l’Europe entière est suspendue. Son analyse, assez sommaire, fut néanmoins redoutable. Robert Zoellick a réussi à se tirer de ce pétrin sans prendre la moindre position, à travers un avis totalement neutre : en gros si ça marche, tant mieux. Mais  si ça marche pas, alors tant pis. Merci bien. Où est-ce que je vais chercher mon chèque? Franchement… si je disais à mes clients que Doliprane ou pas, c’est pareil… l’important c’est surtout qu’ils me craquent un bon gros chèque de 89,90 euros. Que penseraient-ils de moi?

Publicités

0 Responses to “Le bazar de Zoellick”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Les articles à succès