09
Nov
11

Le viol de Levaï

Un viol, c’est avec un couteau ou un revolver.
(Ivan Levaï)

Ivan Levaï est d’ordinaire assez discret. Mais il est sorti de sa coquille la semaine dernière en prenant position pour DSK, ce qui est déjà relativement audacieux en soi. Car DSK aujourd’hui, on aurait plutôt tendance à l’éviter en ce moment. Pourtant le premier mari d’Anne Sinclair s’en moque. Il n’en a jamais voulu à DSK, il a toujours été proche de lui. Sauf que sa sortie dans Libération, le couple Strauss-Kahn-Sinclair s’en serait peut être bien passé. Ivan Levaï a raison : c’est vrai que DSK n’a rien fait de mal comparé aux atrocités de la guerre. Mais le journaliste nous l’a quand même fait un peu à l’ancienne avec sa définition du viol. Il nous renvoie au bon vieux temps où les médecins faisait boire de la gniole avant d’opérer de manière quasi-artisanale, sans anesthésie bien sûr. Pas d’histoire de Doliprane à l’époque! En ce temps là, la consultation n’avait d’ailleurs aucun sens d’un strict point de vue financier.

Publicités

0 Responses to “Le viol de Levaï”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès