16
Nov
11

La solitude de Cammas

C’est parfois difficile d’être seul.
(Franck Cammas)

Dans la vie, il y a ceux qui friment et il y a les autres. Loïc Peyron par exemple, aurait bien du mal à admettre qu’il galère parfois au cours de ses traversées en solitaire. Franck Cammas sait avouer ce genre de choses. C’est ce qu’il le rend sympathique d’ailleurs. Et il a raison : c’est vrai que c’est pas facile d’être seul. On parle beaucoup de Javier Pastore mais il serait pas grand chose sans les 10 autres couillons qui jouent avec lui. Et Igor ne serait plus tout à fait le même sans Grichka. Mais la solitude frappe tout le monde à un moment où à un autre. C’est pour ça que dans ces cas là il faut s’en remettre à des petites choses, comme prendre un peu de Doliprane de temps en temps. Et s’en remettre à des choses un peu plus grandes, comme consulter son médecin… pour 89,90 euros.

Publicités

0 Responses to “La solitude de Cammas”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès