04
Déc
11

La vie de Pons

Je n’ai jamais fumé de ma vie.
(Bernard Pons)

Bernard Pons n’a pas inventé la pierre. Cet homme politique en fin de parcours se dirige d’un pas de sénateur vers le cimetière des éléphants pour y disparaitre sans bruit. C’était avant la sortie de l’Ordre et la Morale de Mathieu Kassovitz, sans concession envers les militaires et les politiques dans leur gestion de la prise d’otages d’Ouvéa. Bernard Pons qui n’aime pas qu’on secoue la couette après avoir passé la nuit à péter proteste contre l’image qu’on lui prête dans le film. Les choses ne se sont pas passées comme ça, surtout cette scène où il s’entretient avec Kassovitz une cigarette à la main. Et pour cause il n’a jamais fumé de sa vie! Il aurait peut-être mieux fait de fumer un peu plus… et de prendre plus de Doliprane. Je pense pas que 89,90 euros soit une contrainte pour lui.

 

Publicités

0 Responses to “La vie de Pons”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès