01
Jan
12

La bonne santé…

Ça commence en général par un solide mal de crâne au moment d’ouvrir les yeux. C’est souvent accompagné d’une nausée sournoise. Les toilettes n’inspirent pas beaucoup plus qu’une légère diarrhée…  Les jambes sont lourdes, les articulations rouillées, les dents douloureuses d’avoir été serrées toute la nuit.

L’acidité gastrique provoquée par l’idée de retourner bosser lundi vient surcharger une haleine déjà passablement pâteuse.

En résumé, le moral est bien au chaud dans les chaussettes.

Dans ces cas là, les plus romantiques parlent de mélancolie. Les plus terre-à-terre parlent de gueule de bois.

Moi j’appelle ça le symptôme dépressif post réveillonnaire.

Ce symptôme est caractéristique de dépression qui va continuer d’empirer tout au long de l’année.

C’est important de se pencher sur ce genre de problème parce que si on laisse traîner ça peut conduire à des divorces, des enfants battus, des suicides ou sans aller si loin à des votes FN pour les élections.

Mais avant de traiter le mal, on doit d’abord s’intéresser au pourquoi. La maladie, ça se traite comme les pellicules : à la racine.

Finalement, un bon docteur, c’est comme un bon jardinier.

La dépression post réveillonnaire grandit dans un environnement morose : chômage, gel des augmentations, scandales religieux, crises politiques, défaites à domicile, misère sexuelle… On est souvent contagieux dans ces moments là.

La dépression se manifeste par une réaction physique : le tirage de gueule.

L’EXEMPLE DE JAVIER BARDEM EN TRAIN DE FAIRE LA GUEULE

Dans ces moments là, la tentation est forte d’écouter tous les cons qui disent :

Tu devrais sortir. Tu devrais voir du monde. Ça te ferait du bien.

Ces cons ne savent évidemment pas de quoi ils causent. Sortir dans un état pareil c’est risqué. Déjà c’est risqué pour vous.

L’EXEMPLE DE JEAN-MARC

Tirer la gueule ça se règle pas comme ça et si vous n’êtes pas prêt à faire la nouba, mieux vaut restez chez vous.

Car celui qui fait la gueule en société, il est toujours seul.

C’est risqué pour vous et c’est risqué pour les autres aussi…

L’EXEMPLE DE SOPHIE

Mais au final ça vous retombe toujours dessus. (Je ne peux pas m’empêcher de sentir un peu de pitié pour Jean-Marc)

Progressivement, un isolement s’opère.

L’erreur, j’ai envie de dire classique, c’est de vouloir trouver la solution à cet isolement de manière radicale en se réfugiant dans l’alcool et les excès de la fête pour sortir de sa condition.

L’EXEMPLE DE JEAN-MARC

Picoler dans ce genre de situation, c’est toujours en votre défaveur.

Car si le dépressif qui picole en société se pense caméléon, il n’en reste pas moins évident que le nez au milieu de la figure.

Mais surtout cette beuverie entraîne une sorte de réaction allergique, comme un choc thermique, qui rend le lendemain d’autant plus difficile. Car on ne triche pas les lendemains de cuite. (cf image plus haut)

On se retrouve à nouveau seul avec ses problèmes qu’on a cru fuir le temps d’une dizaine de verres.

On est seul dans sa misère et on ne trouve aucun réconfort dans le fait de savoir qu’on n’est pas le seul à éprouver ce sentiment de misère personnelle.

Finalement on ne peut s’en prendre qu’à soi même. Quel con ce Jean-Marc, il ferait mieux d’aller faire un footing plutôt que de se saouler la gueule.

Voilà ce qui se passe souvent les soirs de St Sylvestre. Vous avez certainement vu des gens qui vont se réveiller avec une dépression post réveillonnaire.

Alors qu’est-ce qu’il reste à souhaiter dans ces cas là?

Une bonne santé? Je ne crois pas non.

Publicités

2 Responses to “La bonne santé…”


  1. 1 Mojito
    02/01/2012 à 21:44

    euh, je la connais la fille en robe bleue?

  2. 2 Dr. Morisset
    03/01/2012 à 12:49

    Je sais pas.
    à part ça, tu connais la blague du con qui dit non?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès