04
Mai
12

Encore un débat, un débat pour rien

Le débat c’est un exercice de style à mi-chemin entre le combat de boxe et le programme imposé de patinage artistique.

Même si les échanges ont été parfois un peu tendus, comme beaucoup de monde je suis sorti du grand débat de cette semaine entre François Hollande et Nicolas Sarkozy avec un peu de frustration et surtout l’impression qu’on n’a pas beaucoup avancé.


C’est pourquoi j’ai imaginé un autre débat, un débat entre François Hollande et Nicolas Sarkozy… sans intérêt.

(Laurence Ferrari) Monsieur Sarkozy… vous avez la parole…

(Nicolas Sarkozy) Alors d’abord écoutez Monsieur Hollande, quand on m’a comparé à Franco, à Pétain… Vous n’avez pas dit un mot.

(François Hollande) Répondez à cette question!

(NS) … Mais moi j’vais vous dire parce que je répète cette formule partout où je passe :  je ne me permets pas de donner des leçons de morale à des gens qui ne vivent pas où je vis et qui envoient leurs enfants dans des écoles où je n’envoie pas les miens.

(FH) Répondez à cette question!

(NS) Mais Monsieur Hollande je ne suis pas votre élève. Et vous ne m’avez même pas encore posé de question.

(FH) Oui enfin tout ça c’est bien gentil mais vous aviez promis le plein emploi. Et quand on voit ce que vous avez fait de la dette Monsieur Sarkozy… Je vous rappelle que vous aviez fait du triple A une priorité. Vous avez vu où en est le chômage?

(NS) Pourquoi vous rabaissez la France Monsieur Hollande? Pourquoi vous rabaissez la France? La chômage a progressé en France c’est un fait. Mais il a progressé davantage dans la zone Europe. Vous ne connaissez pas l’Europe! Et puis laissez moi vous demander comment vous allez le régler le problème du chômage… À coups de 75% d’impôts?

(FH) Certainement pas en prélevant du pouvoir d’achat sur les smicards!

(NS) Parlez-en moi un peu du pouvoir d’achat, vous dont le parti allait se ranger derrière un obsédé sexuel dont on sait aujourd’hui comment il dépensait ses millions…

(FH) Un obsédé sexuel que vous avez nommé au FMI!

(NS) PONCE PILATE!

(FH) Bon du calme là… Pouce! On va peut être pas se battre non plus hein. On va pas commencer à se traiter de calomniateurs. J’veux dire : peace on earth quoi. Like a lion in Zion tu vois.

(NS) Ouais je suis d’accord. Toi même tu sais.

(FH) Bon sinon ça va? Quel temps de merde putain… T’as chopé la crève? Je t’ai entendu tousser sur RMC l’autre jour. Ça va?

(NS) Nan mais laisse tomber j’en peux plus… Toi t’es peinard t’as que les élections. Moi je suis au four et au moulin, j’ai une équipe de bras cassés…

(FH) Copé je le connais pas très bien mais ça m’a pas l’air d’être une flèche…

(NS) Coppé quel con… mais quel con. Et en même temps tu vois, je t’échangerais pas Copé contre Valls.

(FH) Grave. Le jour où il pourra me pousser dans le précipice celui-là…

(NS) On peut plus faire confiance à personne de toute façon aujourd’hui… Bon et toi ça va sinon? J’ai vu que t’avais collé ton fils au porte à porte…

(FH) Écoute c’est pas plus mal, ça le sort un peu. Il foutait rien de ses journées. Il glande rien, il sait pas ce qu’il veut faire. J’en ai discuté avec Ségolène et c’est la seule solution qu’on ait trouvé.

(NS) Il s’intéresse à la politique?

(FH) Oh non mais comme ça il passe à la TV. Il veut faire de la TV. Et Jean?

(NS) Héhé… Je rigole parce que je verrais pas Jean faire du porte à porte… Mais tu sais pour le coup je tire mon chapeau à Jean-Marie, il a fait du beau boulot. Ses filles c’est des sacrées bosseuses…

(FH) Des sacrées emmerdeuses ouais… Tu pars en vacances sinon?

(NS) Ben ça dépend de dimanche. Carla voulait partir en Grèce mais vu le bordel là bas on n’est pas sûr d’en revenir vivants hein.

(rires partagés)

(NS) Et toi?

(FH) Ben moi Valérie voudrait qu’on parte à Maurice. Mais c’est pas très socialiste.

(NS) En même temps le socialisme, qu’est-ce que ça veut dire? Ah au fait je suis désolé pour l’histoire du rottweiller, c’est regrettable. Lionnel est un con.

(FH) Ouais tu peux t’excuser sur l’enfarinage aussi? Nan parce que ça c’était pas cool non plus.

(NS) En tout cas tu es resté de marbre. Classe. Et bien joué pour la polémique Kadhafi… chapeau!

(FH) T’avais sorti l’artillerie lourde avec Mohamed Merah.

(NS) Mouais… Bon on s’emmerde là… Tu veux pas qu’on mate la deuxième mi-temps du match plutôt?

(FH) Le match?

(NS) Ben PSG- St Etienne!

(FH) Je suis pas très foot… C’est vrai que tu veux envoyer le PSG au Stade de France y parait?

(NS) Nan mais attends François, pourquoi se contenter de 40.000 spectateurs quand tu peux en avoir 80.000? Fais le compte.

(FH) Je vous reconnais bien là Nicolas. Vous avez vendu le club au Qatari et vous jetez le Parc des Princes, le patrimoine parisien à la poubelle.

(NS) Écoutez Monsieur Hollande, je ne me mets pas une pince à linge sur le nez. Pour moi il n’y a pas de sous-footballeurs.

(FH) Mais pour moi non plus!!

(David Pujadas) La règle Monsieur Hollande!

(NS) Nous vivons dans un monde de football dangereux. Il faut savoir ce que les Français veulent pour le PSG.

(FH) Moi président, le PSG ne bougera pas de la Porte de St Cloud. Moi président…

(NS) … Non je ne vous laisserai pas le répéter quinze fois! La question c’est pas « moi je », la question c’est vous les Français. Quelle direction doit prendre le PSG? Quel avenir pour nos enfants?

(DP) Merci à tous les deux.

Tu parles d’une connerie! Au final on n’a pas bougé d’un millimètre.

Publicités

0 Responses to “Encore un débat, un débat pour rien”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès