01
Juin
12

à plus dans l’bus! (le bus des pompiers gymnastes)

Au feu les pompiers, la maison qui brûle! C’est pas moi qui l’ai brulée, c’est le ptit bonhomme.*

D’habitude, quand la maison brûle on appelle les pompiers à la rescousse. Mais quand c’est la maison des pompiers qui brûle, qu’est-ce qu’on fait? Et qui est le responsable de cet incendie? Qui est donc ce p’tit bonhomme pyromane qui a allumé le feu?

Parce qu’il y a bien le feu à la maison pompiers, après qu’une compétition de gymnastique à Colmar ne se soit terminée en bizutage sodomite à l’arrière d’un bus

Mais rappelons d’abord qui sont les pompiers


Pour schématiser on pourrait dire que les pompiers sont des mecs plutôt sympas. Les pompiers ce sont les mecs qui se retroussent les manches et qui vont chercher le chaton dans l’arbre quand personne ne veut bouger. Ce sont les mecs qui n’ont pas peur d’aller affronter les abeilles, ou les flammes.

Les pompiers sont hyper-populaires. C’est normal : personne aujourd’hui ne prendrait autant de risque pour venir en aide à son prochain. Quelques part les pompiers sont les dignes héritiers de Jésus.

Ils sont populaires et en plus, ils savent comment mettre l’ambiance dans un bal.

Ils sont tellement populaires qu’on les appelle souvent pour rien, juste pour qu’ils viennent s’occuper de vous.

Parce qu’ils viennent à tous les coups… ils sont tellement consciencieux.

Les pompiers on sait qu’ils sont sexy. Ce sont eux qui ont inventé le calendrier…

Pompier c’est tellement bien vu que vous êtes sûr de ne pas avoir de problème avec la belle-famille.

Pompier c’est un métier hyper respecté parce que hyper respectable et surtout c’est un métier hyper inspirant. D’ailleurs, quand j’étais à la communale je me rappelle, tout le monde ou presque dans ma classe voulait devenir pompier!

Moi à l’inverse quand j’exprimais mon souhait de carrière, je passais pour un original.

Bref les pompiers sont des gens biens comme il n’en existe plus beaucoup sur terre.

Rappelons maintenant qui sont les pompiers de Paris.

Les pompiers de Paris sont une unité de l’armée de Terre. C’est la brigade anti-gang des pompiers, le corps d’élite. Ce qui veut dire que pour y rentrer, il ne suffit pas d’avoir les cheveux courts il faut aussi savoir enchainer les pompes et faire son lit au carré. Les pompiers de Paris, c’est pour quand ça chie vraiment. C’est pas des rigolos.

Et Paris c’est une ville où ça craint tellement qu’on mérite bien nos propres pompiers.

Le problème c’est que parmi les pompiers, y’a un petit groupe… qui aime bien la gymnastique.

Alors jusque là, pas de problème. Le fait d’être pompier n’est pas incompatible avec le fait d’aimer la gymnastique. Le problème c’est que ce groupe de pompiers gymnastes avaient des habitudes étranges. Ainsi, à la suite d’une compétition, un pompier venant d’intégrer la cellule aurait été victime d’un viol lors d’une séance de bizutage qui s’est soldée avec… une bouteille dans le cul. L’enquête a effectivement révélé que les pompiers gymnastes fonctionnaient comme un clan. Leur devise, c’était :

Ce qui se passe dans le bus reste dans le bus.

En fait les pompiers gymnastes fonctionnaient plutôt comme une famille incestueuse.

L’ennui c’est que si on peut plus avoir confiance dans les pompiers, je me demande où va le monde. Pour moi cette histoire de confrérie de pompiers violeurs est plus grave que la montée du FN en France. Ça pose beaucoup de questions :

1) Est-ce que moi en tant que médecin je peux continuer à bosser main dans la main avec un pompier? En tout cas je peux plus bosser avec eux les yeux fermés.

2) Peut-on encore monter dans un camion de pompiers sans prendre des risques pour l’intégrité de son anus? Allez savoir, vous avez un problème, les pompiers viennent vous chercher… vous êtes un peu vaseux. Dans le camion, vous tombez par malchance sans le savoir sur un pompier qui kiffe la gymnastique, l’un de ces pompiers avec le diable au corps…

Et vous vous réveillez le lendemain avec l’impression d’avoir passé 4 jours aux toilettes avec le cul en chou fleur.

Mais ne faisons pas d’amalgame : les pompiers sont pas tous des monstres. Les gymnastes ne sont qu’une certaine catégorie de pompiers. En tout cas, je pense pas que ça soit une raison d’avoir peur de laisser ses enfants en compagnie des pompiers.

Restons néanmoins vigilants…

Ça serait dommage que cette histoire ne ternisse l’image de toute une profession.

Et surtout ça ferait chier que ça nous foute en l’air notre feu d’artifice du 14 juillet!

* cf Toto le Héros

Publicités

0 Responses to “à plus dans l’bus! (le bus des pompiers gymnastes)”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès