08
Juin
12

C’est beau le football!

On pense que le monde du foot c’est un tout petit milieu composé de joueurs écervelés, de commentateurs pas beaucoup plus malins, de dirigeants amateurs, de présidents opportunistes, d’agents sans scrupule, de supporters asociaux et de téléspectateurs biéreux… On n’aurait pas forcément tort. Mais ce serait oublier un peu vite tous ces moments de communion que toute cette joyeuse bande d’abrutis (dans laquelle je m’inclus) peut vivre  ensemble. Parce qu’entre la finale de la champions league et la dernière journée du championnat de France, la planète football a vécu un week-end de frissons.

Revenons sur le dénouement de ce week-end à travers le destin de certains protagonistes, entre gloire et tragédie…

Samedi 19 mai : Finale de Champions League

Le Bayern a battu le grand Real de Mourinho et s’est hissé jusqu’en finale, sa finale… dans son stade. Deux semaines que la ville entière est en rouge et les restos à choucroute font déjà chauffer les saucisses pour l’après-match. Mais Chelsea est venu à bout de l’armada offensive barcelonaise, en Espagne. Les Londoniens sont pas venus à Munich pour défendre et surtout pour gagner.

DIDIER DROGBA


Didier Drogba c’est le héros. C’est le chef canonnier du club. Il a gagné tout ce qu’on peut gagner avec Chelsea sauf la coupe d’Europe. Il a traversé les tempêtes. Il a vaincu les entraineurs qui ont voulu l’éloigner du terrain. Ce soir, il ne peut pas perdre. Alors quand Müller marque à la 82e, Drogba reste serein. Il égalise à 5 minutes de la fin pour Chelsea. Et quand il fait faute sur Ribery dans la prolongation, provoquant un penalty… il reste serein. Il ne peut pas perdre ce soir de toute façon. Quand Robben rate le penalty il regarde le ciel mais il n’est pas surpris : il ne peut pas perdre. Et quand Mata rate son péno et que tout Chelsea se chie dans le froc, IL RESTE SEREIN! Il a raison, les Allemands vont rater deux pénos et il aura l’honneur de donner la victoire à son club.

ARJEN ROBBEN

Arjen Robben, c’est l’égoïste. Il a du talent. Il le sait. Son problème c’est qu’il veut gagner tout seul. On le connait tous Arjen Robben, on jouait avec lui à la récré. C’est le connard qui vous file pas le ballon alors que vous êtes démarqué. C’est le mec qui vous prend le ballon des mains parce qu’il veut tirer le péno. Sauf que samedi soir, le péno il l’a raté. Allez savoir s’il n’est pas allé critiquer les autres dans le vestiaire à la fin du match…

ROMAN ABRAMOVITCH

Roman Abramovitch, c’est le patron qui perd tout le temps d’habitude mais qui finit par gagner. Il a racheté Chelsea il y a quelques années et a dépensé sans compter. Son rêve c’était la Champions League mais saison après saison, le sacre européen devenait de plus en plus hypothétique. Il s’est un peu énervé et il a fini par apprendre la patience. Et ça a payé. Comme quoi ça sert de se donner du temps. Robert Louis-Dreyfus n’en aura pas eu assez…

FRANZ BECKENBAUER

Franz Beckenbauer c’est le président qui gagne souvent et qui peut se permettre de perdre de temps en temps. C’est un capitaine d’industrie. Lui il s’en fout que le Bayern gagne ou pas parce qu’il est à la tête d’un des clubs les plus profitables du monde. Son supermarché fait 60.000 spectateurs à chaque ouverture.

Si les clubs français boudent la champions League (ou la Champions League boude les clubs français plutôt), la France a néanmoins eu droit à sa dose d’adrénaline le soir suivant…

Dimanche 20 mai : Dernière journée du championnat de France de Ligue 1

Si Montpellier gagne ou fait un nul à Auxerre, Montpellier est champion. Par contre si Montpellier perd et que Paris gagne à Lorient, Paris est champion. C’est une situation à faire bander n’importe quel prof de maths. Vu ce qui s’est passé en Angleterre pour la dernière journée, on est en droit d’attendre de l’action. Canal+ se frotte déjà les mains. D’autant que c’est un bordel encore plus monstrueux dans le bas du classement où 7 équipes peuvent potentiellement rejoindre Auxerre en Ligue 2… ça promet un multiplex de folie.

JOHN UTAKA

John Utaka c’est le héros. Il a fait les beaux jours de Lens. Tout le monde voyait en lui le nouvel Ikpeba. Il est parti à Rennes où on lui a notamment reproché dans un premier temps de ne pas marquer assez. Après s’être vengé en enfilant les buts et justifiant son statut, il traverse la Manche pour Portsmouth où on se rend compte qu’il ne sera finalement jamais le nouvel Okocha. Il revient alors en France, à Montpellier, où on lui fout la paix royale. John Utaka travaille dans l’ombre de Giroud et de Belhanda pour devenir un artisan majeur du succès Montpelliérain. À Auxerre, c’est lui qui donne le titre à son club.

NASSER EL-KELHAÏFI

Nasser El-Kelhaïfi c’est le prince. Il est riche et un peu capricieux. Pas sûr qu’il comprenne les subtilités du hors-jeu mais il se passionne pour le foot. Il veut s’acheter un club en Europe. Il a décidé c’est comme ça. Il aime Paris. Il connait Nicolas Sarkozy qui lui fait 15% sur le PSG en échange de quelques avions de chasse. Deal! Il dépense des millions pour garnir l’effectif. Autant dire qu’il n’a pas aimé finir 2e et ne rien gagner cette année. La saison prochaine, ses sujets ont plutôt intérêt à se bouger le cul pour ramener des titres.

LEONARDO

Leonardo c’est le conseiller du Prince. Il va au Qatar une fois par mois en business. Son boulot c’est de redorer l’image du PSG : il sait sourire aux journalistes et séduire les investisseurs. Il arrive moins bien à attirer des stars. Tevez et Pato lui mettent un vent. Il fait les yeux doux à Lavezzi et Higuain cet été. Comme Leonardo est au service du Prince, c’est aussi à lui que revient le devoir de couper des têtes. Il coupe des têtes sinon c’est sa tête qu’on va couper.

LAURENT PAGANELLI

Laurent Paganelli c’est le fou du roi. Il est petit. Il parle à tout le monde. Il fait des blagues et des pirouettes. Dimanche soir, son obsession c’est la victoire de Montpellier. Parce que ce qui l’intéresse c’est de faire la teuf et finir dans les vestiaires tout trempé entouré de mecs en slibards. Pas moyen que la fête lui échappe ce soir! En général il a du nez, s’il est à Montpellier ce soir et pas à Lorient, ça n’est pas un hasard.

LOUIS NICOLLIN

Louis Nicollin c’est le roi. Il est en surpoids. Il est vieux. Son coeur ne tiendra plus très longtemps. Il est vulgaire. Il a le cheveux gras. Il se tape des petites nanas le week-end en les convainquant que derrière le crapaud se cache souvent un prince. Il vide les poubelles. Il est répugnant et pourtant ce n’est pas un mauvais bougre. Ce qu’il veut c’est le titre. Un peu homophobe sur les bords, ça ne l’empêche pas de vouloir niquer les Parigots. Dimanche pourrait être son jour!

ANTOINE KOMBOUARÉ

Casque d’or s’est finalement fait couper le quiqui par Leonardo en janvier dernier, non pas parce qu’il ne conduisait pas assez bien le PSG qui était premier à la trève, mais parce qu’il ne saurait pas le conduire assez vite à l’avenir. Du coup Antoine Kombouaré c’est Bill Murray dans un film de Wes Anderson : c’est le mec en dehors de l’histoire. Il a pris une année sabbatique pour profiter de sa prime de licenciement pour jouer au golf. Il s’est bien reposé. Il va pouvoir entrainer de nouveau la saison prochaine. Une clause qui le lie au PSG l’oblige à ne pas dire qu’il est content que le club n’ait pas été champion sans lui.

À la veille de l’Euro 2012, je pense qu’on peut tous être d’accord pour dire que le football c’est une belle histoire, avec de l’action, des rebondissements. Le football c’est mieux que Desperate Housewives par exemple.

Et surtout la leçon qu’on doit retenir c’est que dans le football les héros sont des Africains.

Publicités

0 Responses to “C’est beau le football!”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès