22
Juin
12

Le mythe de Prométheus

Après s’être engraissé sur les kilos des autres, Pierre Dukan a demandé à se faire radier de l’ordre national des médecins. Cette décision devrait logiquement entraîner des milliers de gros lards à quitter leur nutritionniste pour commencer une nouvelle relation saine avec un analyste et apprendre ainsi à accepter leurs kilos en trop. Fini le régime, bonjour la thérapie!

Et franchement, c’est pas plus mal parce qu’on sait qu’il n’y a rien de moins cool qu’un nutritionniste…

Et puis après tout ça n’a pas de mal d’être un peu rond. Tant qu’on le reste un peu. C’est pour ça qu’il faut surveiller…

C’est aussi pour ça que je me suis récemment inscrit, moyennant finances, dans une salle de gym parisienne. Deux fois par semaine, j’y soulève la fonte. Deux fois par semaine j’y retrouve également mon coach physique, un mec relativement baraqué qui tient à garder l’anonymat et que j’appellerai donc du nom d’emprunt de Bob St Jour.


J’ai beaucoup de respect pour Bob St Jour, et pas que pour ses biceps sur-dimensionnés. Il s’avère que Bob St Jour est un mec avec lequel les conversations peuvent largement le cadre de la VMA. (vous ne savez pas ce qu’est la VMA?)

L’autre jour j’ai eu l’occasion de discuter avec lui du match d’antologie qu’ont livré les Polonais pour leur entrée dans la compétition. Le gardien remplaçant rentré en cours de jeu, Przemyslaw Tyton, s’est montré héroïque en sauvant un penalty et en arrêtant un ballon de but dans les dernières secondes.


On parle donc de ce mec et Bob St Jour me dit qu’il a trouvé ça prométhéen. (vous ne maîtrisez pas le mythe de Prométhée?)

C’est prométhéen… Quel con.

C’est prométhéen quoi! C’est comme si moi je me balladais la bite à l’air en disant que c’est tantalesque.

Évidemment on s’attend pas à ce que quelqu’un puisse enchaîner du foot par de la mythologie grecque, surtout pas venant d’un mec que beaucoup de gens qui fréquentent la salle de sport considèrent un peu pédé sur les bords.

Moi je le trouve plutôt un peu pédant quand il dit des conneries pareilles.

Le mec m’est néanmoins sympathique. (sûrement son côté pédé)

Jouant au con,je lui ai demandé s’il voulait dire prométhéen au sens où l’attaquant grec qui avait raté son péno risquait de se faire bouffer le foie après le match…

Il m’a répondu que non, que c’était Prométhéen au sens strict du terme puisque le gardien avait dans un sens donné le feu sacré à son équipe. Ce à quoi j’ai répondu qu’on ne pouvait pas réduire le match à une simple performance individuelle. Et que dans ce cas de figure, ce match avait surtout été Prométhéus.(vous n’avez pas vu Prométhéus?)

Interloqué, il m’a demandé ce que je voulais dire par là. Je lui ai expliqué que la Grèce et la Pologne, déjà tout le monde s’en fout. Si  c’est en plus pour se finir par un match nul, ça n’a absolument rien d’intéressant parce que ça n’a rien d’original… un peu comme Prométhéus tant le film de Ridley Scott n’a rien d’audacieux. Pour le dire autrement, le papa d’Alien n’a pas pris beaucoup de risque pour son prequel.

Après tout c’est normal. Ridley Scott ne fait pas des films pour le plaisir, il fait surtout des films pour l’argent. Et quand on sait que reproduire les modèles des précédents films peut nous assurer des recettes, pourquoi faire autrement? Cette règle a marché pour les Retour vers le futur et dans une moindre mesure pour les La vérité si je mens.

Dans Prométheus, les amateurs seront servis : on y retrouve tout ce qui a fait Alien :

un corps d’expédition avec d’un côté des curieux plutôt honnêtes et des enfoirés obsédés par l’argent, des robots auxquels on ne peut jamais se fier, des cages thoraciques qui explosent, des cris et un final shot avec un alien. En plus, Prometheus n’apporte aucune réponse, ou en tout cas pas assez pour justifier une suite…

Et là Bob St Jour commence à protester en disant que mon raisonnement ne tenait pas la route parce que y’a surtout rien de moins original qu’un Français. Mais Prométheus n’est pas français. Je lui ai demandé posément d’argumenter son point. Il m’a dit qu’il était parti du pays quelques jours et m’a demandé ce qui s’était passé pendant son absence :
Haneke remporte la palme d’or  au festival de Cannes, Nadal gagne Roland Garros

Je pouvais pas laisser passer cette explication merdique, tout simplement parce que ça serait donner raison à Marc Lavoine quand il dit que la France c’est partager les saucissons. C’est pas que ça la France. Non mon vieux Bob je lui ai répondu. Les Français sont au contraire très originaux. Ya rien de plus original qu’un Français. Je lui ai pris également un exemple hors de france, parce que moi aussi je voyage merde. Et je lui ai cité toutes ces étrangères qui nous fantasment, dans le plus pur style du cliché français :

le regard pénétrant d’un Alain Delon

le charme d’un Yves Montand

la controverse d’un Serge Gainsbourg

le leadership d’un Charles De Gaulle

C’est ça la réalité de ce qu’on attend d’un Français à l’étranger!

Ces étrangères feraient une drôle de gueule si elles se rendaient compte que les Français c’est pas ça du tout. Ça n’a même rien à voir.

Les français c’est la couleur de peau d’Omar Sy, c’est la main dans la poche de Jamel Debbouze, les cheveux gras de Sébastien Tellier, l’accent de Dany Boon, c’est la dentition fantaisiste de Ribery!!

Bob St Jour a sagement fermé sa grande gueule.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès