04
Sep
12

On préférera toujours le lièvre à la tortue

J’ai noté ces derniers jours une nervosité anormale manifestée par mon coach sportif Bob St Jour.

Bob St Jour est toujours très dynamique mais en l’occurrence il était quasiment agressif. Moi le soir je sors du boulot, je suis lessivé… Le mec il me saute dessus là, relax. Non pas que je veuille pas faire ses 500 tractions, bien sûr que j’ai envie de tout donner. Mais qu’il me laisse un peu le temps. C’est vrai que j’ai pris un coach pour remodeler mon corps d’athlète mais à un moment je cherche aussi à m’amuser un peu. Le sport ça doit pas être une torture.

Les esprits se sont échauffés et puis tout est rentré dans l’ordre. Il s’est calmé le monstre. Après tout, c’est moi qui paie hein! Tout musclé qu’il est, on a fait une mise au point. Et je l’ai remis à sa place ce con.

Sans rancune Bob…

Cette dispute avec mon coach sportif m’a permis de prendre un peu de recul sur ma vie.

Franchement c’est parti d’une observation que je me suis faite ce week-end, dans les toilettes de l’UGC Montparnasse où j’ai mes habitudes. On réalise beaucoup de choses sur la nature humaine dans les toilettes.

Une longue queue de filles dans le couloir menant aux toilettes, insupportables. Je note que les mecs prennent en moyenne beaucoup moins de temps dans les toilettes. Nous on fait un usage des toilettes quasi-clinique. Un petit pipi entre deux zip et hop terminé! On ne se lave même pas les mains. Des années de queues dans les stades de foot nous ont appris la rapidité d’execution.

Les filles à l’inverse mettent beaucoup plus de temps aux toilettes. On dirait presque qu’elles s’y ressourcent.

Or on sait qu’il ne faut jamais laisser aux femmes le temps de réfléchir… Mais le point n’est pas là. Le problème c’est que les filles sont aussi souvent plus nombreuses à occuper les toilettes. Au final, ça créée des embouteillages. Et ces femmes qui nous font si souvent la leçon n’arrivent pas à montrer leur sagesse dans cette situation, justifiant au passage leur réputation de pisseuses.

Ça m’a effectivement fait marrer de voir l’une d’entre elles s’impatienter et craquer nerveusement. Une des nanas s’est mise à râler contre la personne occupant les toilettes, s’insurgeant d’entendre le bruit du sèche-mains en arguant que les mains de la nana en question devaient être sèches.

Bref c’était une situation assez gênante. En tout cas, le constat est sans appel : nous ne savons plus être patients.

Ce week-end, j’ai encore vu des gens courir pour attrapper leur metro, au risque de se retrouver coincés dans la double porte de la ligne 14. Tout ça pour quoi? Parce qu’attendre son prochain train plus de 3min est devenu insupportable?

Et tous ces gens qui se battent parce qu’ils n’en peuvent plus d’attendre la sortie d’un nouveau téléphone? N’est-ce pas ridicule?

Franchement ça va mal.

Comme le prouve l’impatience des Français envers François Hollande, qui vient de passer dans le rouge dans les sondages. Je veux dire autant l’impatience avec Sarkozy était justifiée, autant là maintenant qu’on a ce qu’on voulait, il faut lui donner un peu de temps… Enfin de toute façon, Hollande savait qu’il aurait le feu aux fesses.

Même chose aux Etats-Unis avec Obama qui risque de ne pas faire un second mandat parce que les Américains ne sont pas capables de laisser plus de 4 ans à l’espoir.

On a oublié que construire quelque chose ça prend du temps. Aujourd’hui on supprime les notices d’utilisation sous prétexte que les gens veulent utiliser tout, tout de suite. Alors que franchement des fois un peu de pédagogie ne ferait pas de mal.

Dans une moindre mesure, c’est la même chose avec le PSG. On veut des résultats tout de suite.

Mais l’argent n’achète pas le temps. Et il faut savoir donner du temps à une équipe, à ses joueurs et son entraîneur.

Et pourtant les Français sont impatients avec leur équipe. Rosberg est impatient de retrouver le volant. De Puniet est impatient de reprendre le guidon.

Les profs sont impatients avec leurs élèves, les parents avec leurs enfants, les filles avec les garçons (et inversement).

En droit c’est pareil. Alors qu’une procédure ça prend du temps, un dossier ça s’instruit pas en 2 jours.

En fait c’est un peu pareil pour tout. On n’a qu’une vie alors prenons donc un peu le temps de la vivre. Je condamne le mec qui a inventé le temps réel. Je récuse Robin Williams dans le Cercle des Poètes Disparus. Et je méprise tous les cons à cause de qui on veut vivre à tout prix dans l’instant sans jamais vraiment réussir à en profiter une seconde parce que la pression est trop forte.

Moi j’en peux plus de ces conneries.

Vivre l’instant oui. J’aurais aimé le dire à toutes ces filles qui faisaient la queue aux toilettes d’ailleurs. Sachez apprécier cet instant de communion unique.

Il faut profiter de la vie, on n’en a qu’une. Après… sachons aussi prendre la vie comme elle vient. Sachons aussi un peu attendre la vie afin de ne pas lui courir après sans cesse… ou la fuir. N’est-ce pas Régine?

Publicités


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès