12
Déc
12

Zig Zig, Pouet Pouet

Quand j’étais petit, je me rappelle que mes copains et moi aimions chanter « xxx champion, le reste c’est du bidon! » pour montrer notre soutien à notre équipe préférée. Je me rappelle aussi que mon meilleur copain répétait « Mon cul Ernest Bidon tu l’as dans le zéro » qui est une expression que je trouve encore cool aujourd’hui bien que je ne comprenne toujours pas tout son sens.

En tout cas, quand on était jeune en Province dans les années 70, on n’avait pas honte de crier son soutien à l’équipe de son coeur. Et les joueurs vibraient de se sentir ainsi supportés. Il m’arrive parfois de rêver que le public me soutient de la sorte lors d’une plaidoirie enlevée.

morissman

À l’époque le pire c’était d’être du bidon. Il ne fallait pas perdre la face. On se battait pas pour des millions mais pour un peu d’estime. On était des chevaliers. Nos armes c’était notre courage et notre orgueil. Aujourd’hui ça ne veut plus rien dire. On s’en fout pas mal de perdre la face…

Et quand on voit ce qui se passe autour de nous : le chômage, l’abstention, les divorces… l’effondrement des institutions, c’est bien normal que personne n’en ait rien à foutre de garder la tête haute. Tout se casse la gueule.

Prenons par exemple la fin du monde. La fin du monde était censée être le climax posthume de la civilisation maya.

mayan

Les Mayas c’était des temples, des sacrifices spectaculaires bien que discutables d’un point de vue éthique… mais c’était surtout une prédiction apocalyptique. Une prédiction qui avait trouvé un écho tout particulier auprès de notre génération en manque de guerre mondiale.

Et bien nous sommes aujourd’hui le 13 décembre… et nous sommes toujours là. On a tous retenu notre souffle comme des imbéciles à 12h12 et 11 secondes et il ne s’est rien passé. Autant dire que deux secondes après on s’est senti bien entubés par les Mayas… On s’est senti aussi con que le jour où Lance Armstrong a été convaincu de dopage.

Vous pouvez aller vous rhabiller messieurs les Mayas! Rhabillez vous et vos croyances à la con.

maya_h1

Tout se casse la gueule et pourtant la terre continue de tourner…

Laurent Fabius a fermé les yeux sur des poches de sang contaminé dans les années 80, ça ne l’a pas empêché de devenir Ministre des Affaires étrangères. Qui sait, dans 10 ans DSK fera peut-être un retour en force en politique?

dsk

On pourrait bien commencer à détruire les temples Mayas et construire des HLM à la place. Après tout ils le méritent ces cons. Et bien malgré tout, le fiasco Maya ne nous empêchera pas de continuer à bouffer des Magnum.

704228

Alors allez comprendre…

En même temps c’est vrai que quand on voit ce que les Mayas sont devenus d’aujourd’hui…

deguisement-de-couple-de-serveurs-mexicains_200650

… on aurait du avoir des doutes sur leurs prédictions de l’époque.

Mais faisons d’abord le ménage devant notre porte, parce que Serge Gainsbourg. C’est vrai, on est là à cracher sur les Mayas alors qu’on a Serge Gainsbourg.

Serge Gainsbourg le poète…

Serge+Gainsbourg+serge

mais aussi Serge Gainsbourg le gros cradoque.

serge_gainsbourg_reference

Et surtout Serge Gainsbourg l’imposteur.

Franchement j’aimerais savoir ce qui se passait dans la tête de Gainsbourg quand il a écrit Zig Zig.

Zig Zig avec toi

Et lorsque ton corps zigzague

Zig Zig toi et moi

Zig Zig hum quel émoi

Sérieusement?

Quelque chose m’échappe.

Il se disait tiens je vais écrire Zig Zig et ça va faire un carton? Si c’est pour faire des rimes du type « et moi / émoi » ça va je peux en faire aussi des rimes comme ça. Je veux dire une prof de français voit les paroles, je suis pas sûr que Gainsbourg s’en sorte avec la moyenne. Après on pourra bien critiquer la sensibilité artistique de nos profs de français mais n’oublions pas que ce sont aussi grâce à elles que nous en sommes là aujourd’hui.

Gainsbourg faisait de la merde et pourtant on dépose encore des fleurs sur sa tombe.

Je veux dire Nazi rock quoi…

J’aimerais qu’on convienne calmement tous ensemble que c’est pas ce qu’il a laissé de plus beau à la chanson française.

Je veux dire : Tata Teutonne.

Sérieusement.

Et qu’est-ce qu’il pensait quand il écrivait les paroles de Est-ce est-ce si bon? Que c’était cool?

Pourquoi personne se demande à quoi pensait Gainsbourg quand il écrivait Lemon incest?

SergeCharlotteGainsbourgLemonIncestGb050711

La vérité c’est que je croyais qu’il s’en foutait pas mal. Il pensait sûrement pas à tout ça et c’est d’ailleurs pour ça que tant de couillons l’aimaient et l’aiment encore. (comme d’autres aiment Johnny)

Les gens n’aiment pas se poser de questions comme l’illustre le succès de Psy et de son Gangnam style

C’est dommage parce que si on se posait un peu plus de questions, on prendrait peut=être un peu moins tout pour argent comptant. Total on se suiciderait peut=être un peu moins vite après avoir été victime d’un canular téléphonique.

131920-jacintha-saldana-family

Charles viens nous en aide.

220px-Bundesarchiv_B_145_Bild-F010324-0002,_Flughafen_Köln-Bonn,_Adenauer,_de_Gaulle-cropped

Publicités


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Articles les plus consultés

Les articles à succès