05
Mar
13

ça n’était pas mieux avant

Derrière sa guitare, Francis Cabrel a donné ses lettres de noblesse à la moustache.

francis_cabrel_reference

Comment ne pas être sous le charme de Francis Cabrel? A bientôt 60 ans, le natif d’Astaffort n’en reste pas moins sexy. Francis Cabrel c’est un peu comme Marc Lavoine ou Julien Clerc. C’est le beau Français qui vieillit comme le bon vin.

Mais comment ne pas le détester aussi? Petite Marie m’entends-tu? La cabane du pêcheur. Et ça continue encore et encoreOctobre tiendra sa revanche. Toutes ces chansons de merde qui passent en boucle à la radio alors qu’on a pourtant besoin que d’une fois pour les avoir en tête toute la journée, c’est aussi Francis Cabrel!

Francis Cabrel s’est longtemps fait singer dans les Guignols par sa marionnette qui prétendait que c’était mieux avant.

L-27HISTOIRE-20DE-20L-27HUMANITE-20VUE-20PAR-20LES-20GUIGNOLS-2335-preview_portrait_w858

Francis Cabrel symbole d’une société hyper exigente qui ne se satisfait jamais de ce qu’elle a dans son assiette.

Francis Cabrel inconsciemment responsable de l’acharnement médiatique envers les joueurs de foot et notamment Yann M’Villa, encore responsable d’avoir passé du temps avec une prostituée (mineur). Yann M’Villa cristallise aujourd’hui à lui seul toute la haine envers le footballeur moderne, coupable d’après certains de ne plus avoir aucun principe.

Mais soyons réalistes. Le footballeur n’a pas le monopole des putes. Pas plus que le cycliste a le monopole du dopage.

Par ailleurs nos footeux sympathiques d’avant n’étaient pas non plus des enfants de coeur.

Alors je m’oppose à ce grand principe Cabrélien pour affirmer solennellement que non, tout n’était pas mieux avant. On va me taxer de pessimisme parce que je réponds par la négative alors qu’au contraire j’ai une vrai foi en aujourd’hui. Je crois dans les footeux. Et je crois aussi dans les supporters. Parce que contrairement aux apparences les supporters d’aujourd’hui…

article_psg

… sont pas plus cons que ceux d’hier.

PSG_SUPPORTERS_010310

En ce moment circule sur l’internet un documentaire sur la légende du Parc des Princes, stade mythique d’où l’ambiance unique aurait disparu.

On conspue Leproux d’avoir tué l’ambiance en chassant les hooligans et on reproche à ceux qui fréquentent le Parc aujourd’hui de venir en tant que spectateur plus que comme supporter.

Je lis pas mal d’âneries sur ces supporters modèles d’avant, avec l’esprit ultras, qui chantaient pour soutenir leur club même dans les moments difficiles.

Alors déjà j’ai étudié un peu les chansons du PSG et en dehors d’une haine féroce contre le Marseillais, elles ne se distinguent pas par leur poésie. Prenons un exemple :

Nous nous sommes du PSG, c’est notre plus grande fierté.

Soit.

Marseille c’est des enculés, c’est leur plus grande qualité.

J’aime pas forcément l’OM mais c’est peut-être un peu réducteur…

Et puis moi qui suis abonné du PSG aujourd’hui, comme je l’étais déjà à l’époque moins glorieuse de Lacombe, Fournier puis Le Guen, où l’attraction de la période des transferts c’était Carlos Bueno,  je me rappelle d’un PSG qui perdait et d’un PSG qui était copieusement sifflé à la mi-temps mais également à la fin du match. Je me souviens d’un temps où le Parc ne faisait plus peur, malgré ses supporters. Je me rappelle même d’un PSG-Nice où suite à une enième défaite à domicile, je m’étais retrouvé malgré moi pris entre deux groupes de CRS car des fans avaient jetés des cailloux contre les stadiers à la fin du match.

Certes les supporters d’aujourd’hui chantent moins qu’avant. C’est dommage je suis d’accord. Mais déjà ils n’agressent plus de CRS.

« Robert! Ouvre la porte!! »

Et les supporters d’aujourd’hui s’ils ne chantent pas comme des boeufs, au moins ne se tuent plus entre eux.

4150599117_7bc09c6588

Donc non aujourd’hui ça n’est pas pire qu’avant.

Je note en filigrane que ce qui pose vraiment problème dans le fond ça reste l’argent. On déteste les footballeurs d’aujourd’hui car à la différence de ceux d’hier, ils sont payés des millions. (Zlatan est l’exception qui confirme la règle)

Ces footballeurs plein aux as qui perdent à Reims 1-0 font logiquement chier une grosse partie de Franciliens aux revenus plus modestes et qui triment comme des cons dans le RER la semaine et qui paient leur abonnement une fortune.

Ces Franciliens pestent aussi contre ces supporters bourgeois d’aujourd’hui qui prend peu à peu la majorité à l’Assemblée de la Porte d’Auteuil.

Finalement le fond du problème c’est encore et toujours les thunes. Le problème c’est la dérive Sarkozy et son envolée au Fouquet’s mais aussi l’excès inverse de Hollande et de son projet de taxer les plus riches a hauteur de 70% de leurs pepettes. (tu peux courir François, tu les auras pas les pepettes de la lune!)

C’est à ce moment que j’ai pris conscience que les footballeurs millionnaires ne m’irritaient pas personnellement.

J’ai également réalisé que je ne connaissais pas les chansons légendaires du Parc.

Sans vraiment m’en apercevoir… j’étais devenu riche.

Publicités


Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Les articles à succès