Posts Tagged ‘stress

10
Août
12

Libres et égaux en droit, face au stress

Dans le tourbillon de nos vies parisiennes mouvementées, on a (trop) souvent tendance à oublier les effets néfastes du stress. Et pourtant, en tant qu’ancien médecin, je sais bien que le stress peut tuer.

En tant que neo-juriste, je fais désormais l’expérience assez désagreable et plus terre-à-terre… du stress qui fout la chiasse.

Lire la suite ‘Libres et égaux en droit, face au stress’

09
Mai
12

Le stress de la rentrée

J’ai toujours été convaincu que les discussions les plus banales pouvaient créer le plus de sens.

C’est pour ça que j’autorise l’utilisation des téléphones portables dans ma salle d’attente.

Parce qu’on ne soupçonne pas ce qui peut se dire dans la salle d’attente d’un homme de santé.

C’est d’un tout autre niveau que ce qui peut se dire dans un salon de coiffure…

Lire la suite ‘Le stress de la rentrée’

19
Fév
12

Stress express

J’ai toujours été convaincu que les discussions les plus banales pouvaient créer le plus de sens.

C’est pour ça que j’autorise l’utilisation des téléphones portables dans ma salle d’attente.

Parce qu’on ne soupçonne pas ce qui peut se dire dans la salle d’attente d’un homme de santé.

C’est d’un tout autre niveau que ce qui peut se dire dans un salon de coiffure…

Lire la suite ‘Stress express’

25
Juil
11

Dieu était-il un stressé du bocal?

Voilà ce qui se passe quand on ne veut pas aller en cure de désintoxication : on meurt.

L’artiste a fini sa courte carrière dans son appartement de Camden où elle a été trouvée morte ce week-end. En même temps, elle n’avait vraiment plus le niveau comme l’a prouvé son dernier concert à Belgrade.

Lire la suite ‘Dieu était-il un stressé du bocal?’

04
Nov
10

Le monologue des testicules

Je crois qu’on peut dire que tout a commencé dans le métro.

J’étais tout simplement assis en face d’un gros renoi visiblement en rogne.

En rogne contre quoi? Je n’en savais foutre rien.Et j’allais pas le lui demander. Le gaillard n’avait pas l’air commode. Par ailleurs je ne parle pas l’Africain. Mais il avait visiblement les nerfs en pelote comme disent les grands mères.

C’est en prenant un peu de recul que je me suis rendu compte que le wagon entier tirait la tronche. Puis en apercevant mon reflet dans la vitre, je me rendis compte que moi aussi je faisais la gueule. J’étais parfaitement à ma place dans ce wagon. En réalité, je ne m’étais jamais aussi senti à ma place quelque part. I was part of this world.

Une fois à la maison je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de me faire une auto-consultation.

Lire la suite ‘Le monologue des testicules’

10
Juin
10

Des fourmis et des Chinois.

Il est recommandé de faire des pauses dans le boulot pour couper avec le stress. Moi personnellement j’aime bien m’aérer la tête dans le parc qui jouxte l’hôpital. Le contact des enfants qui piaillent dans tous les sens me rafraichit.

J’observais un petit garçon faire des châteaux de sable avec son seau. Il était là, si appliqué, si mignon… il me redonnait envie d’avoir confiance en la vie. Le tableau était tout simplement magnifique.

C’était beaucoup trop beau.

Aucune chance de me laisser attendrir par ce merdeux!

Comme un esclave au service du chaos, je décidai de faire ce que je fais de mieux : tout saloper.

Lire la suite ‘Des fourmis et des Chinois.’

13
Mar
09

Monday Stress

800879272Je reviens d’abord sur les raisons d’une angoisse. Les symptômes surgissent généralement vers la fin de l’après-midi le dimanche. Une boule au niveau du ventre qui tiraille. Une boule dans le ventre qui permet de tout relativiser : l’énervement suscité par « vivement dimanche prochain » de Michel Drucker, l’angoisse que suscite le monde tel que présenté dans 7 à 8, l’ennui que suscite également le monde tel que présenté dans l’édition locale du 19/20. Une boule au ventre qui enlève sa saveur au kebab du dimanche soir. Ce petit supplément de tension qui empêche de dormir sereinement…
LE LUNDI.



Si un cochon à réussi à devenir berger, un docteur peut bien devenir avocat!

Les articles à succès